Histoire du Québec

Savoyards

Savoyards

À Québec, pour le ramonage des cheminées que les propriétaires des maisons devaient entreprendre une fois par mois, selon les ordonnances des autorités, on avait habituellement recours aux Savoyards. Qui étaient ces Savoyards et pourquoi les appelait-on ainsi?

Comme le nom l’indique si bien, à Québec les ramoneurs étaient d’abord des Français originaires de la Savoie. Ces gens immigraient en assez grand nombre et plusieurs d’entre eux exerçaient le métier de ramoneur. Dans ce temps-là, ils étaient des ramoneurs attitrés et personne d’autre ne pouvait accéder à l’ordre des ramoneurs. Aussi, le mot Savoyard était-il devenu synonyme de ramoneur.

On raconte que les Savoyards auraient obtenu cet emploi en raison de leur taille, qui en général était plutôt petite. Ils étaient très souples et grâce à leur petit gabarit ils pouvaient s’introduire dans les cheminées les plus étroites. Ils étaient agiles comme des chats, grimpant aisément dans les tuyaux pour en faire tomber la suie.

Cependant, vers le début du XIXe siècle, il y avait parmi les Savoyards des hommes venus d’autres régions de France et même d’Irlande ou d’autres pays, mais le terme de Savoyards était tellement enraciné que tout le monde continuait à les appeler ainsi.

Le teint des Savoyards était couleur de tabac en raison de leur passage quotidien à travers les tuyaux. Évidemment, ils tombaient souvent malades à force de respirer un air vicié par la suie. Au début du XIXe siècle, cette façon ô combien humaine de nettoyer les cheminées commence à disparaître.

musée du fort

Savoyards

Musée du Fort en coeur du Vieux-Québec. Photo : © Histoire du Québec.ca