Histoire du Québec

Saint-Tite

Ville de Saint-Tite 

La ville de Saint-Tite occupe un vaste territoire dans la région administrative de la Mauricie. Saint-Tite est la seule ville de la municipalité régionale de comté de Mékinac. Elle compte 3900 Saint-Titiennes et Saint-Titiens. Saint-Tite est située au nord de Trois-Rivières, entre Montréal et Québec.

Les terres de Saint-Tite commencent à être colonisées en 1833. Très vite, elle devient le centre des activités économiques de la région, notamment grâce à l’industrie forestière et à l’industrie du cuir. Vers la fin du XIXe siècle, sa spécialisation dans la transformation du cuir et dans la fabrication d’articles de cuir, vaut à Saint-Tite le surnom de Ville du cuir du Québec.

Aujourd’hui, elle est aussi célèbre par une institution touristique connu internationalement, soit le Festival western de Saint-Tite qui maintient le record canadien du nombre de caravanes rassemblées dans un même lieu pendant un événement.

Saint-Tite est également très connue pour les bottes Boulet. L’industrie de la chaussure s’y installe dès 1933, et en 1964 (ou en 1967, selon d’autres sources), l’entreprise G.A. Boulet inc. oriente sa production vers la fabrication de bottes western. Cette décision est judicieuse, et elle vaut à Saint-Tite le titre de leader pour la fabrication de ce type de bottes au Canada. Par ailleurs, c’est dans le cadre d’une campagne publicitaire pour les bottes western qu’un premier rodéo est organisé, qui se transformera plus tard en Festival Western.

Par ailleurs, Saint-Tite a été popularisé par Arlette Cousture dans ses romans Les Filles de Caleb et L’Oie blanche et la ville a eu les honneurs de plusieurs chaînes de TV (France, Lettonie, Argentine et Russie) à travers la série québécoise «Les filles de Caleb». Depuis, de nombreux touristes viennent à Saint-Tite pour visiter l’école de rang où Émilie Bordeleau a travaillé.

Quant au Festival Western, il attire à Saint-Tite chaque année plus de 400 000 visiteurs.

st tite paysage

Une vue bucolique de la périphérie du village.
Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.

festival western

Un aperçu de la foule lors d’une édition du Festival western de Saint-Tite.
Photo : © Tous droits réservés Charles Bertrand.