Histoire du Québec

Saint-Ours

Ville de Saint-Ours

La ville de Saint-Ours s’étend sur un territoire de plus de 58 kilomètres carrés et regroupe environ 1800 Saint-Oursoises et Saint-Oursois. Elle est située dans la région administrative de la Montérégie et fait partie de la municipalité régionale de comté de Pierre-de-Saurel, connue auparavant comme la MRC du Bas-Richelieu.

Saint-Ours est un lieu de villégiature mais il reste encore quelques exploitations agricoles.

Toutefois, la ville est connue avant tout par le canal de Saint-Ours, devenu aujourd’hui un site agréable pour pique-niquer, pêcher ou tout simplement flâner en observant les embarcations de plaisance.

La ville est nommée en l’honneur de Pierre Roch de Saint-Ours, capitaine du régiment de Carignan-Salières, envoyé par le roi pour venir en aide aux colons de la Nouvelle-France, en 1665. Pierre de Saint-Ours fut le premier seigneur de ces terres.

Les débuts de la seigneurie furent difficiles. Les Iroquois résistaient courageusement à la colonisation française et attaquèrent à maintes reprises les installations des colons, aussi le véritable peuplement ne commence qu’après la signature de la Paix de Montréal. Le premier moulin est érigé en 1703 et la première église est construite en 1726.

Saint-Ours s’est démarqué lors de l’insurrection des Patriotes. En effet, le 7 mai 1837, l’Assemblée de Saint-Ours tenue sous la présidence de Côme-Séraphin Cherrier se tient dans cette ville. Wolfred Nelson, un des leaders des Patriotes, en fut le principal orateur. C’est après l’Assemblée de Saint-Ours qu’Archibald Gosford, gouverneur du Bas-Canada, interdit les assemblées.

Entre 1844 et 1849, un barrage et des écluses sont construites sur la rivière Richelieu, permettant ainsi de relier Montréal et New York. Le canal de Saint-Ours complète la voie maritime du Richelieu et Saint-Ours devient une localité très importante. En 1845 la municipalité de la paroisse de Saint-Ours est constituée civilement. Pendant plus de cent ans, la municipalité portait le nom de L`Immaculée-Conception-de-Saint-Ours. C’est en 1957 que le nom est abrégé en Saint-Ours.

L’agriculture a longtemps occupé la première place dans l’économie de la ville et on y cultive toujours le maïs et les céréales. L’élevage laitier et l’aviculture y sont également développés. On y trouve un petit nombre d’entreprises, telles que la Fonderie Laperle inc., la Confection Saint-Ours inc. et d’autres.

Remarquons le manoir seigneurial, construit en 1792 et classé bien culturel en 1982, ainsi que le refuge d’oiseaux migrateurs de l’île de Saint-Ours.

marina bellerive

Camping Marina Parc Bellerive. Source de l’image : Marina Parc Bellerive