Histoire du Québec

Saint-Clet

Municipalité de Saint-Clet

Saint-Clet est une municipalité montérégienne qui se déploie sur une superficie de près de 39 kilomètres carrés au cœur de la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges, à l’ouest de Vaudreuil. Saint-Clet compte plus de 1750 Clétoises et Clétois.

La municipalité est située à quelques pas de Montréal, à environ 45 minutes du centre-ville.

La paroisse de Saint-Clet fut constituée canoniquement en 1849, par son détachement de la paroisse de Saint-Ignace-du-Coteau-du-Lac à la demande des résidents qui devaient se rendre jusqu’à Coteau-du-Lac pour assister à la messe. Alors, le premier curé résident de Saint-Clet est nommé en 1851 et 4 années plus tard, en 1855, la municipalité de la paroisse de Saint-Clet est constituée civilement.

Quelques fusions et défusions du territoire s’ensuivent au fil des ans jusqu’à 1974, quand l’actuelle municipalité de Saint-Clet est créée.

Dans l’histoire du Québec, Saint-Clet est resté le lieu de la tragédie du 17 février 1954, quand une personne a été tuée et des douzaines ont été blessées à la suite d’un grave accident de chemin de fer, dans lequel deux trains du Canadien Pacifique de la ligne Montréal – Toronto sont entrés en collision.

Un autre incident est rappelé par les résidents du village : le 14 mars 1985, des centaines de maisons de Saint-Clet ont été évacuées quand une pluie a provoqué une grande crue.

Saint-Clet occupe une position géographique enviable. En effet, elle jouit d’un emplacement remarquable qui facilite son accès à Montréal et Toronto, aussi a-t-elle connu au cours des dernières années une spectaculaire explosion démographique et plusieurs jeunes familles choisissent la municipalité pour s’y établir.