Histoire du Québec

Révolution tranquille

Révolution tranquille au Québec

Le terme La Révolution tranquille caractérise une période importante dans l’histoire du Québec contemporain dans les années 1960. Cette étape se distingue par de nombreux changements sociaux qui ont façonné le visage du Québec qui se démarque par une participation importante de l’État dans diverses sphères de la société québécoise. La Révolution tranquille succède à l’étape précédente qui est aujourd’hui connue sous le terme de la Grande Noirceur, même si cette dernière définition soit controversée et ne reflète pas toutes les facettes de la vie de la société lors du gouvernement de Maurice Duplessis, chef du partie de l’Union nationale.

En fait, la Révolution tranquille s’étend dès la fin des années 1959 jusqu’aux années 1970. Le long de toute une décennie, elle comprend une réorientation de l’État québécois qui adopte les principes de l’État-providence. Ces années marquent la mise en place d’une véritable séparation de l’Église catholique et de l’État. La construction d’une nouvelle identité nationale québécoise a lieu. Cette nouvelle identité nationale s’écarte du nationalisme traditionnel canadien-français.

La période de la Révolution tranquille est nterprétée aujourd’hui comme une rupture sans précédent dans l’histoire de la province du Québec. Force est d’admettre qu’il s’agit d’un résultat naturel d’une longue évolution de la société entreprise à partir du XIXe siècle, du moment quand le double processus d’industrialisation et d’urbanisation a commencé. Cette rupture décisive avec les traditions d’antan est accélérée par les débats intenses et les controverse qui ont cours durant les années 1950, mais c’est après le décès du premier ministre Maurice Duplessis que la Révolution tranquille débute. L’élection de 1960 porte au pouvoir le gouvernement Jean Lesage, leader du Parti libéral du Québec, et ses effets se feront sentir au course de toute la décennie des années 1960, voire jusqu’aux années 1970.

C’est la Révolution tranquille qui permet au Québec, en espace d’une dizaine d’années, de combler son retard économique face aux autres provinces canadiennes et aux autres  nations. C’est ce phénomène qui permet au Québec de se constituer en État moderne.

Voici nos textes sur la période de la Révolution tranquille. Notez que d’autres textes sur toute l’histoire du Québec aparaissent sur notre site web régulièrement, ainsi n’héistez pas à retourner chez nous et consulter nos articles :

Conséquences de la révolution tranquille :

Place Jacques-Cartier

Montréal, place Jacques-Cartier, une place illuminée. Photographie : Histoire-du-Québec.ca.