Histoire du Québec

Vive la Révolution anglaise !

23 verres pour la Révolution anglaise, ou l’Acte Constitutionnel du Canada

Le point le plus important de l’Acte Constitutionnel de 1791 fut l’établissement d’une chambre dont les membres seraient élus à la majorité des voix des personnes qualifiées pour voter.

Selon l’Acte Constitutionnel, il n’y avait pas de distinction de sexe, de sorte qu’une femme qui répondait aux exigences de la loi possédait les mêmes droits qu’un homme.

Pour la plus grande partie des Canadiens, l’établissement de cette assemblée était le premier pas vers la reconnaissance de certains droits, et ils soulignaient leurs espoirs lors de manifestations marquant l’entrée en vigueur de la constitution qui eut lieu le 26 décembre 1791.

Des banquets ont été organisés tant à Montréal qu’à Québec.

Les citoyens de la haute-ville de Québec lèvent vingt-trois fois leur verre, en faisant un rapprochement entre l’Acte Constitutionnel et la Révolution anglaise de 1688.

Cependant, ceux de la basse-ville portent trente-six toasts. En voici quelques-uns:

23e – Puisse le succès de l’agriculture nous procurer l’abondance de bons vins;
24e – Liberté de conscience, avec trois acclamations;
25e – L’abolition du régime féodal;
26e – Puisse la distinction d’anciens et de nouveaux sujets être ensevelie dans l’oubli et puisse la dénomination de sujets canadiens exister toujours;
36e – Des jours d’aisance et des nuits de plaisir sous la nouvelle Constitution…

On connaît peu de détails sur les banquets à Montréal. Mais quoi qu’il en soit, les Canadiens votent pour la première fois en 1792 et on trouve un résumé de ces événements dans l’article: Premières élections.

Révolution angl;aise Nouvelle-France

Une salle dans le Château Ramezay