Histoire du Québec

Repentigny

Ville de Repentigny

L’actuelle ville de Repentigny, issue de la fusion des villes de Repentigny et de Le Gardeur a été constituée le 1er juin 2002. Elle occupe une vaste superficie de plus de 68 kilomètres carrés dans la région administrative de Lanaudière. La ville fait partie de la MRC de l’Assomption et de la Communauté métropolitaine de Montréal. Repentigny est habitée par 80 mille Repentignoises et Repentignois.

Repentigny est la ville la plus peuplée de la MRC de l’Assomption. Au niveau du Québec, elle occupe le 12e rang par la densité de sa population.

Repentigny se trouve sur les rives du fleuve Saint-Laurent et de la rivière l’Assomption, à l’est de l’Île de Montréal. Sa position géographique est très avantageuse en raison de la proximité de l’Île de Montréal. 20 minutes séparent Repentigny de la métropole si on suit les grands axes routiers de la région, soit l’autoroute 640, soit l’autoroute Félix-Leclerc. De plus, les autoroutes 40, 20, 25, 15 et 13 traversent son territoire, créant des liens solides avec la ville de Québec et d’autres agglomérations. Les ponts Le Gardeur et Benjamin-Moreau relient la ville à Montréal.

Repentigny fut fondée en 1670 par Jean-Baptiste Le Gardeur, mais en fait, la seigneurie de Repentigny existait depuis le 16 avril 1647. Cette année-là, son père, Pierre Le Gardeur, Sieur de Repentigny, né dans le Calvados et amiral de la flotte française en Nouvelle-France, reçut à Paris les actes de la concession de ces terres. Pierre Le Gardeur est décédé en 1648 et c’est Jean-Baptiste qui s’établit sur ses terres avec sa famille. De cette façon, la localité devient le plus ancien lieu d’occupation permanente de Lanaudière.

Cependant, jusqu’au début du XXe siècle, Repentigny n’est habitée que par un petit groupe de paysans et la première municipalité n’est constituée qu’en juillet 1855. Un siècle plus tard, en 1957, la municipalité est érigée en ville.

Aujourd’hui, Repentigny est jumelée avec la ville de Bergerac, dans le Département de la Dordogne et avec la ville d’Évry qui est le chef-lieu de l’Essonne.

Parmi les attraits patrimoniaux, on peut citer l’église de la Purification, construite en 1725 et agrandie en 1850 et qui est la plus ancienne église du diocèse de Montréal. On y trouve également deux moulins, construits sur le bord du chemin du Roy et classés monuments historiques.

Repentigny possède sept plages sur ses deux cours d’eau, et un secteur de la ville a reçu le nom de Repentigny-les-Bains.

Battures du Saint-Laurent

Battures du Saint-Laurent

Les battures du Saint-Laurent. Auteur de la photographie : Laceoflight