Histoire du Québec

Poste de radiotéléphonie

Le plus puissant poste de radiotéléphonie d’Amérique

La Presse fait installer sur le toit de son immeuble le plus puissant poste de radiotéléphonie d’Amérique

Toujours au premier rang dans le progrès. Appareil de transmission Marconi installé avec succès !

3 mai 1922 : La Presse annonce à ses lecteurs une nouvelle considérable : c’est qu’elle fait installer sur le toit de son immeuble, rue Saint-Jacques, un poste de téléphonie sans fil à longue distance (Broadcasting Station).

Le contrat a été signé hier avec le M. A.-H. Morse, directeur-gérant de la compagnie Marconi, le permis d’installation et d’opération nous a été octroyé, depuis quelques jours déjà, par le gouvernement fédéral, avec notre signal d’appel CKAC.

Les travaux préliminaires sont en cours d’exécution, et bien que l’installation d’un poste aussi important exige généralement un assez long temps, des dispositions ont été prises pour qu’elle soit, à La Presse, plus expéditive. Dans quelques jours, nous pourrons même recevoir pour publication et par radiotéléphonie, des nouvelles du monde entier.

Bientôt, donc, l’édifice de La Presse sera surmonté de pylônes élevés et d’antennes puissantes, et des appareils coûteux et des modèles les plus perfectionnés y seront reliés, qui feront de ce poste de radiotéléphonie le plus important – quant à l’étendue de la propagation des ondes électriques – que soit en Amérique, aujourd’hui.

Le poste de La Presse sera en même temps un poste de transmission ou expéditeur, et un poste de réception ou récepteur. L’installation sera complète et ne laissera rien à désirer, sous tous les rapports, en utilisant tous les perfectionnements qui ont été accomplis jusqu’ici.

Le poste de La Presse sera en même temps un poste de transmission ou expéditeur, et un poste de réception ou récepteur. L’installation sera complète et ne laissera rien à désirer, sous tous les rapports, en utilisant tous les perfectionnements qui ont été accomplis jusqu’ici.

Nous n’entrerons pas, pour le moment, dans les détails de l’installation, mais nous pouvons dire, dès maintenant que le poste de radiotéléphonie de La Presse permettra d’être en communication constante avec les parties les plus reculées des États-Unis et avec d’autres parties du monde, jusqu’aux antipodes. Dans des conditions favorables, des signaux pourront même être transmis de ce poste, qui pourront faire le tour entier du globe, dont la circonférence est de 10, 000 lieues, et cela, en un septième de seconde.

Dans ces conditions, il n’est donc pas étonnant d’assurer que du poste de radiotéléphonie de La Presse nous pourrons facilement communiquer avec les parties les plus éloignées de la province de Québec, du Canada et des États-Unis., et l’on voit déjà les avantages que l’on pourra tirer de ce nouveau et merveilleux service.

La Presse devait à elle-même, à ses partenaires et annonceurs, à ses abonnés et lecteurs, l’initiative, dans notre province, d’un progrès qui est destiné à révolutionner le monde économique. D’ailleurs, elle n’est jamais restée indifférente devant le progrès, quel qu’il fut, et à ses premières phases. Et à ce sujet, il n’est pas sans intérêt de rappeler ici, que le regretté fondateur de La Presse, l’hon. Trefflé Berthiaume  (note : il s’agit d’une affirmation historiquement erronée, puisque La Presse a été fondée par William Blumhardt), assistait, vers 1901, aux premières expériences de télégraphie sans fil, faites à Paris par le célèbre docteur Branly, le véritable inventeur de sans fil. Peu de temps après, soit en 1904, M. Berthiaume faisait installer à La Presse un appareil de télégraphie sans fil, et une station de radiotélégraphie à Joliette; cette initiative eut à l’époque, un retentissement considérable, et fut particulièrement appréciée par la pléiade des hommes qui s’intéressaient alors le plus activement, à la nouvelle invention, réunis à la grande exposition de Saint-Louis.

La Presse reste donc fidèle à son programme en prenant l’initiative de l’installation, dans notre province, d’une puissante station de Radiotéléphonie, la plus merveilleuse, peut-être, de toutes les merveilleuses inventions du siècle.

(Note : Un appareil de transmission de la compagnie Marconi fut installé à Glace Bay, en Nouvelle-Écosse, en 1921. Ce poste de radiotéléphonie était similaire à celui installé à La Presse).

la radiotéléphonie

Radiotéléphonie

Hommes d’affaires qui écoutent la radio. Photo : circa 1920, Herbert A. Gift. Library of Congress / LC-F8- 44268[P&P]. Aucune licence nécessaire, cette photographie fait partie du domaine public