Histoire du Québec

Procès Carlin

Le procès Carlin

La couronne continue sa preuve

Mtre Quinn a terminé la transquestion de George King, dans la cause de Carlin, en cour du Banc du Roi, mais il n’a pu mettre au jour de nouveaux faits. Après avoir posé au témoin plusieurs questions sur ses rapports avec Johnson relativement aux informations données par lui sur la manière dont s’exercerait la surveillance sur les conducteurs, et à quel moment elle s’exercerait.

Maître Quinn lui demanda de plus s’il n’était pas vrai que du 29 août au 15 octobre, le témoin avait laissé entendre qu’il était de tout coeur avec Johnson dans son projet de frauder la compagnie. Le témoin répondit qu’il en avait agi ainsi parce que c’était le seul moyen de connaître la vérité et de protéger la compagnie contre les fraudes.

« Ne croyez-vous pas, reprend alors maître Quinn, qu’il est indigne de votre part de jouer pareil rôle auprès d’un père dont dépend la vie de plusieurs enfants, alors qu’il vous eût été si facile de sauvegarder les intérêts de la compagnie en faisant voir à l’accusé de danger et la malhonnêteté de son action? »

Le tribunal ne permet pas cette question.

Maître Quinn posa alors plusieurs autres questions d’une nature générale, demanda au témoin s’il n’avait jamais été détective, et revenant à la première question :

« Est-ce volontairement et sans aucune révolte de l’âme, dit-il, que vous avez accepté de jouer ce rôle qui vous a été assigné? »

Il fut de nouveau objecté à cette question et l’objection fut maintenue.

La Couronne fit de nouveau un court examen du témoin et le juge lui demanda au témoin s’il n’avait jamais dit qui était cet ami qui donnait les informations aux conducteurs, et il reçut une réponse négative.

Là s’est alors ajournée.

La séance de l’après-midi de la cour du Banc du Roi a été presque exclusivement consacrée à l’examen de M.H.N. Penney, l’auditeur général du Pacifique Canadien, examen qui n’était que de nature à expliquer le mode employé par cette compagnie pour la surveillance de ses employés.

(Texte paru dans l’hebdomadaire Le Canada, le 3 avril 1903).

procès carlin rue de l'hôtel dieuRue de l’Hôtel-Dieu à Québec. Image : Megan Jorgensen