Histoire du Québec

Politique d'immigration et Jean Talon

Politique d’immigration : immigrants et Jean Talon 

Jean Talon a essayé de diversifier l’économie agonisante de la Nouvelle-France en établissant des manufactures de lainages, de textiles et d’outils domestiques.

De plus, Jean Talon a fondé en Nouvelle-France le premier chantier naval, une usine de chaussures, la première brasserie, des scieries et une tannerie. Grâce à lui, la colonie commence à vendre du bois de charpente.

Jean Talon crée ensuite le premier service d’aide aux immigrants au Canada et au Québec, en établissant le règlement de la concession des terres aux immigrants et en leur fournissant des outils gratuitement. À son initiative, le gouvernement met sur pied une politique de l’immigration au Canada qui encourage les immigrants à s’installer le long du fleuve Saint-Laurent et à cultiver la terre.

L’intendant prend également d’autres mesures: les familles ayant dix enfants commencent à recevoir une prestation de l’État et les familles avec quatorze enfants, en plus de prestations élevées, sont l’objet d’attentions spéciales de la part de l’État.

En novembre 1671, M. Talon écrit au ministre français des finances, M. Colbert, qu’il est fier d’être habillé de la tête au pied de vêtements fabriqués en Nouvelle-France!

politique d'immigration - nouvelle france

Filles de la Nouevelle-France

Illustration: Deux fermières de la Nouvelle-France présentent leurs produits pendant une inspection officielle en 1773. Jean Talon se cache dans les buissons… Photographie prise par soeur Marina d’Y., photographe officielle du Conseil Souverain de la Nouvelle-France. Tous droits réservés : Conseil Souverain © Marina D’Y,1773.

Lire aussi :