Histoire du Québec

Pointe-Fortune

Village de Pointe-Fortune

Le village de Pointe-Fortune fut constitué civilement le 28 (ou 24, selon certaines sources) août 1880 sur une superficie de plus de 9 kilomètres carrés. Pointe-Fortune se trouve dans la région administrative de la Montérégie. On compte aujourd’hui environ 500 Pointe-Fortunaises et Pointe-Fortunais. Le village fait partie de la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges.

Même si la date de la constitution de Pointe-Fortune est de 1880, son histoire remonte à la fin du XVIIIe siècle, notamment au début des années 1790, quand deux frères, soit François-Pierre de Rigaud de Vaudreuil et Pierre de Rigaud de Cavagnal y ouvrent un poste de traite de fourrures.

Sept ans plus tard, vingt-cinq parcelles de terrains y ont été distribuées aux concessionnaires du Seigneur de Rigaud (notons que les Amérindiens, les coureurs des bois, les pêcheurs et les chausseurs fréquentaient ces terres depuis des siècles, mais on parle de l’établissement de la population permanente européenne).

Parmi ces colons se trouvaient le Colonel William Fortune et son fils Joseph Fortune, arpenteur de métier. C’est Joseph Fortune qui fait le premier arpentage de terres de Pointe-Fortune et des environs.

À l’ouest, le territoire de Pointe-Fortune est délimité par la frontière avec la province de l’Ontario, à l’est par la Baie de Rigaud, au sud par les terres du rang Saint-Thomas de Rigaud et au nord par la rivière des Outaouais.

Le village de Pointe-Fortune se divise en trois secteurs, soit le noyau villageois à l’ouest, le secteur du Bois-Dansant au centre et la banlieue-est aux limites de Rigaud. Le village est situé tout près du barrage électrique de Carillon, construit au début des années 1960, et contourné par l’ autoroute Transcanadienne 40.

Ce petit et charmant village a gardé son caractère champêtre et il a une forte vocation récréo-touristique. Plusieurs vacanciers aiment passer leurs vacances au paisible village de Pointe-Fortune en ce début du XXIe siècle, où il fait bon vivre et où on priorise la conservation de la nature, la protection de l’environnement et l’accueil chaleureux aux nouveaux résidents, ainsi qu’aux nombreux pêcheurs.

Pointe-Furtune

Pointe-Furtune

Pointe-Fortune, vue aérienne. Source de l’image : Site Web de la municipalité