Histoire du Québec

Histoire de la parade des Jouets

Histoire de la Parade des jouets

Le tout premier défilé de Noël des pompiers de Québec a eu lieu peu après la Deuxième guerre mondiale, en 1947. C’étaient des temps difficiles pour tout le monde, aussi M. Marcel Bourassa, un pompier de la Ville de Québec (qui a pris sa retraite en 1981), a eu l’idée de fabriquer et réparer des jouets pour les enfants. Une trentaine de pompiers de la ville mettaient la main à la pâte et le Syndicat des pompiers a organisé cet événement de Noël, formant un peu plus tard, en 1949, le comité de l’arbre de Noël des pompiers.

La caserne numéro 10, sur la 5e rue de l’arrondissement (la ville à l’époque) Limoilou, a été choisie comme siège de «l’usine de fabrication» des chevaux de bois et des petits meubles pour les enfants. Cette usine se trouvait au 3e étage de la caserne et les pompiers pouvaient y travailler pendant leur quart de travail. Plusieurs s’y rendaient pendant leurs journées de congé pour finir les travaux. On y réparait également des jouets usagés donnés par la population. Toutefois, l’assemblage et la peinture étaient exécutés dans d’autres casernes.

Notons en passant que dans les années 1940, les pompiers étaient en service 24 heures d’affilée, suivies de 24 heures de repos.

En 1949, les pompiers commencent une campagne de financement pour cette activité au bénéfice des enfants démunis. Ils produisent des porte-clés en forme de bottes ou de casques de pompier. On pouvait se les procurer moyennant un don à discrétion (plus tard un coût a été établi à 25 cents pour un porte-clés).

De 1947 jusqu’en 1950, une parade du Père Noël fut également organisée. Pour cette parade, les pompiers de Québec comptaient sur la collaboration des magasins Paquet et de la fanfare du 22e Régiment.

De plus, plusieurs commerces fournissaient le support matériel et financier. On se souvient du magasin Pollack, de la compagnie Shell ou de la compagnie Provigo. Ces entreprises remettaient aux pompiers des produits défectueux, les pompiers réparaient ensuite gratuitement ces objets et les vendaient au profit des enfants.

La parade des jouets fut arrêtée suite à un accident. En effet, au cours du défilé de Noël 1950, un cheval avait mordu un spectateur et les autorités ont pris la décision de cesser cette activité. Mais le dépouillement des jouets n’a jamais cessé.

Jusqu’en 1949, on distribuait des cartes d’invitation aux enfants défavorisés de 1 à 10 ans dans les paroisses de la région, ensuite, la paroisse de Saint-Vincent-de-Paul a été chargée de la distribution des cartes.

Le premier dépouillement eut lieu en 1947 au Palais Montcalm, qui abrita l’événement pendant plusieurs années, puis jusqu’en 1975 le dépouillement eut lieu au Centre Durocher, à Saint-Sauveur, pour ensuite se tenir au Patro Laval. Depuis 2004, les dépouillements se déroulent au Patro Rocamadour où plus de 900 enfants reçoivent au moins deux cadeaux chacun (un neuf et un usagé), distribués par une soixantaine de pompiers.

parade des jouets parade de noel

Parade des jouets

Parade des pompiers. Source des photos: pompiersdequebec.com