Histoire du Québec

Nouvelles de Trois-Rivières

Nouvelles pas fraîches : Nouveau chemin de fer à Trois-Rivières

et d’autres nouvelles de la ville datant du 17 mai 1903

Trois-Rivières, 17 mai 1903. – On annonce que la partie nord de la vallée St-Maurice aura prochainement une nouvelle voie ferrée aux fins de desservir cette vaste région, si riche en bois.

On est à étudier en cette ville dpuis quelques jours ce projet.

M. F.-D. Tate, ingénieur en chef de cette compagnie, avec une équipe d’ingénieurs, sont à examiner depuis quelques jours, les avantages du Port des Trois-Rivières, ainsi que le tracé de la ligne de la « St. Lawrence Northern Railway Co. » lequel chemin passera par Shawinigan, St. Boniface, Grand-Mère avec raccordement avec la voie principale. Une personne bien renseignée nous dit que de grandes négcoations devront se faire entre le sindicat Mann & Mackenzie et M.J. Lane, de New-York, détenteur d’une charte qui lui concède des droits considérables sur la rive nord de la rivière St-Maurice.

En outre les nombreux avantages qu’offre le port de Trois-Rivières pour la navigation océanique, on construirait aussi un élevateur pour le grain.

Cette nouvelle voie ferrée sera d’une grande utilité pour le commerce de bois de cette partie du pays.

Trois-Rivières, 17 de mai 1903. – Le Réverend M. F. Verville, curé de Sainte-Flore, était à l’évêché de Trois-Rivières, ces jours-ci.
Deux barges chargées de charbon anthracite et remorquées par le vapeur « Hudson », de la compagnie Sincennes-McNaughton, sont arrivées en notre port, dimanche soir.

Elles portent les noms de « Belle St. Clair » et « Paritan », et sont consignées à M. Zéphirin Marchand, de cette ville. La cargaison de la première est de 213 tonnes, et celle de la seconde, de 197 tonnes.

Ce sont les premières barges chargées de charbon anthracite de cette saison, en notre port de Trois-Rivières.

Les compilateurs de l’almanach des adresses de la cité de Trois-Rivières, pour 1903-1904, ont fini leur tournée, mercredi dernier. Ils ont constaté beaucoup de changements de domicile parmi les anciens citoyens, et un grand nombre de nouvelles familles établies ici depuis un an, et venant de divers points du pays et de l’étranger.

Quinze nouvelles religieuses de la Congrégation des Filles de Jésus, sont arrivées de France, ces jours derniers, et sont installées à la maison-mère de cette institution à Trois-Rivières.

La Révérende Mère est allée les recevoir à leur arrivée d’outre-mer à Québec.

(Ces nouvelles ont paru dans le journal Le Canada, édition du 17 mai 1903).

ancre parc portuaire Trois-Rivières

Vieux ancre dans le parc portuaire de la ville de Trois-Rivières. Crédit image : GrandQuebec.com