Histoire du Québec

Navigation à vapeur régulière

Navigation à vapeur régulière

En 1839, la navigation à vapeur régulière existait déjà au Québec depuis une quinzaine d’années. Certains de ces bateaux faisaient la navette entre Montréal et Québec.

Le premier vapeur voguait sur le Saint-Laurent depuis 1809. C’était l’Accomodation, de John Molson. Mais le service régulier des vapeurs ne fut mis en place qu’en 1824.

Les passagers avaient droit à 60 livres de bagages. Le prix était de 12$ avec une couchette, ou de 6$ sans couchette.

Cependant, les vapeurs étaient loin d’offrir le confort des bateaux d’aujourd’hui. Les passagers devaient parfois passer une douzaine d’heures au milieu des rafales de vent et de la pluie. Lors de la halte à Trois-Rivières, il n’était pas rare d’entendre la voix du capitaine annonçant que le bateau était «fatigué», et qu’il lui fallait «quelques jours de repos». Les passagers étaient alors obligés de chercher d’autres moyens de locomotion pour continuer leur voyage.

Il n’y avait pas de cabines. Des couchettes superposées étaient placées dans deux salles communes situées dans la cale du bateau: une salle pour les hommes et une autre pour les femmes.

Parmi les bateaux à vapeur qui faisaient un service régulier entre Québec et Montréal, on trouvait le Montréal, le Saint-George, le John Molson, le Queen, le Charlevoix, le John Bull, le Hart et quelques autres. La plupart des bateaux remorquaient des goélettes en même temps qu’ils transportaient des passagers.

Il y eu plusieurs catastrophes: en 1828, lorsque les machines du Lady of the Lake explosent au large de Québec. Un certain nombre d’immigrants qui viennent de prendre le bateau pour se rendre à Montréal sont tués.

Le 10 juin 1839, au cours de la nuit, le John Bull de la Molson’s Steamboat Co. qui se dirigeait vers Montréal, prend feu en amont de Sorel. Environ 40 passagers périssent dans les flammes ou se noient.

navigation à vapeur louis jolliet

Navigation à vapeur : Louis Jolliet

Croisières AML Louis Joliet (région de Québec). Photo © Tous droits réservés : Carol Proulx, cadrenature.blogspot.com

Pour en apprendre plus :