Histoire du Québec

Abercorn

Village d’Abercorn

Le village d’Abercorn est l’une des plus petites municipalités en importance dans la municipalité régionale de comté de Brome-Missisquoi qui fait partie de la région administrative de la Montérégie, dans la région touristique des Cantons de l’Est). Sa population permanente atteint 330 Abercornaises et Abercornais.

Abercorn couvre une superficie de près de 28 kilomètres carrés dans la vallée de Sutton, tout près du canton de Sutton, ainsi que de la ville américaine de Richford, au cœur des montagnes Vertes et du Mont Sutton, destination populaire des skieurs. La rivière de Sutton et la rivière Claybank traversent son territoire. La ville de Sherbrooke est située à environ 65 kilomètres d’Abercorn.

Thomas Spencer y construit la première maison en bois rond, à l’est du chemin des Ormes, en 1792. La municipalité fut fondée en 1797 sous le nom d Shepperd’s Mills, nommée ainsi en l’honneur de M. Thomas Shepperd, originaire de New Hampshire y déménage dans ces lieux la même année et y fait ériger le premier moulin de scie et le premier moulin à grains (selon certains sources, ces moulins furent construits en 1805).

C’est en 1836 que le chemin de fer La Prairie-Saint-Jean passe à Abercorn. Ainsi le hameau fut l’une des premières localités canadiennes à être liées au monde par une voie ferrée. En 1845, les autorités canadiennes y ouvrent un bureau de douanes et 1848, un bureau de poste y est ouvert sous le nom d’Abercorn.

En 1870, une église anglicane All Saints y est construite qui accueille des croyants jusqu’à nos jours. C’est en 1929 que le village est constitué civilement et devient Abercorn. Ce nom rappelle la ville d’Abercron en Écosse.

Le 15 juillet 1997, en résultat des pluies torrentielles qui s’abattent sur le village (130 mm sont tombées en 4 heures), le pont de la rivière Claybank s’effondre.

Située à environ 105 kilomètres de Montréal sur l’Autoroute 10, Abercorn attire de nombreux Montréalais qui aiment y passer une fin de semaine.

Chute d'Abercorn

Chute d’Abercorn

Chutes d’Abercorn. Source de l’image: Martin Rioux-Lefebvre