Histoire du Québec

Mosaïque - Novembre 1941

Novemre 1941 – Mosaïque

Outremont. Les parents viennent de recevoir une circulaire du Service de Santé, division de l’Hygiène de l’Enfance. « Nous désirons, y lit-on, faire un examen aussi sérieux que possible de votre enfant ci-haut nommé, et vous êtes cordialement invités. » Une partie, quoi ! S’il leur est impossible d’y assister, ils doivent « autoriser le médecin de l’école à enlever en présence de l’infirmière les vêtements qu’il croira nécessaire.» Quel satyre ?

Londres. W.-Averell Harriman, chef de la mission américaine à la conférence de Moscou, a fait l’éloge de Josef Staline. « Staline lui-même ne s’intéresse qu’à une chose, la nation russe. »

Londres. Les experts médicaux sont heureux autant qu’étonnés de ce qu’après deux années de guerre, la santé de la nation se soit améliorée. Hitler, bienfaiteur des Anglais !

New York. Georges Grosz. célèbre artiste allemand, exilé par les nazis comme bolchevik cultivé no 1, déclare que Hitler ne connaît rien de l’art. Hitler est l’ennemi de l’art moderne parce que celui-ci fait méditer les gens, entraîne des complications politiques.
Moscou. Le tombeau de Lénine est maintenant fermé.

Montréal. Troisième centenaire. « L’établissement de Ville-Marie (Montréal) constitue un fait religieux dû à l’initiative d’un pieux laïque, M. Jérôme Le lîoyer de la Dauversière et d’un abbé, un vrai celui-là, M. Jacques Olier, » dixit Félix Dcsrochers.

Montréal. A l’occasion du tricentenaire, la Société des Ecrivains canadiens publiera, au début de 1!)4>2, un Bulletin Bibliographique extraordinaire.

Ottawa. « C’est une chose horriblement inhumaine que d’utiliser des grenouilles vivantes pour l’aire la pêche, » déclare M. Charlcs-E. Russel, président de YOttawa Humane Society.

Londres. Les accidents attribuables à l’obscuration donnent beaucoup de mal aux médecins, selon !c Dr. W. Penfield.

Berlin. Besoins normaux des Juifs : entre autres, deux sous-vêtements pour l’homme, et, pour la femme, trois.

Montréal. Quarantième anniversaire du pont Victoria. Aucun discours !

Seattle. Après avoir vivement critiqué le communisme, à la fin de son congrès, la Fédération Américaine du Travail a recommandé l’assistance complète à la Russie dans sa guerre contre l’Allemagne.

Montréal. Rex Desmarchais publie dans « Le Canada » un long article sur le droit à la rémunération de l’écrivain. C’est que, à ses yeux, «le travail littéraire est semblable à tout autre travail. » Or l’article en question n’a pas été rémunéré.

Vichy. Gertrude Stein a écrit un livre sur les événements de France en 1930-40. Elle décrit de façon saisissante le bruit du canon et «les nuages, les étranges nuages, nuages que je n’avais jamais vus auparavant et qui me rappelaient des images de la guerre civile américaine et de la bataille du mont Lookout. »

Managua. On explique que la présence du germanophile Arias en Amérique centrale était très inquiétante pour les Etats-Unis et pour l’Angleterre, tandis qu’au Canada il deviendrait inoffensif. Londres. A la campagne du « V » va s’ajouter, plus efficace encore, la campagne du « Q ».

New York. A une assemblée du comité America First, au Madison Square Garden, la foule a applaudi avec enthousiasme M. John Cuhady, ancien ambassadeur américain à Berlin, lorsqu’il a dit : « Hitler mourra un jour. »

Québec. Le comte d’Athlone s’est rendu au jardin zoologique pour revoir une oie blanche.

Henri Broulard, texte paru dans la revue Amérique française, en novembre 1941.

quebec-plateau

Illustration : Megan Jorgensen