Histoire du Québec

La médecine en Nouvelle-France

La médecine en Nouvelle-France et son développement

Robert Giffard, le gendre de Louis Hébert, premier colon de la Nouvelle-France, a été le premier médecin de l’Hôtel-Dieu. Sa fille, Françoise Giffard, fut la première hospitalière canadienne, ainsi la médecine en Nouvelle-France est-elle née.

La première opération à l’Hôtel-Dieu de Québec fut faite par le docteur Michel Sarrazin le 29 mai 1700. Une religieuse de Montréal, Sœur Marie Barbier, était atteinte d’un cancer du sein.

La réputation du Docteur Sarrazin l’amena à Québec. L’opération réussit et sœur Barbier put reprendre son travail. Elle mourut dix-neuf ans plus tard.

En guise d’anesthésie, la patiente, nous rapportent les archives, fut engourdie avec du vin de Galice.

La première utilisation du chloroforme à des fins anesthésiques eut lieu le 21 janvier 1848, soit deux ans seulement après la première utilisation de procédés analogues par le Dr. William Thomas Morton, de Boston.

Robert Giffard, le gendre de Louis Hébert, premier colon de la l’Hôtel-Dieu. Sa fille, Françoise Giffard, fut la première hospitalière canadienne, ainsi la médecine en Nouvelle-France se développait depuis les débuts de la jeune colonie.

La première opération à Montréal, Sœur Marie Barbier, était atteinte d’un cancer du sein. La réputation du Québec. L’opération réussit et sœur Barbier put reprendre son travail. Elle mourut dix-neuf ans plus tard.

En guise d’anesthésie, la patiente, nous rapportent les archives, fut engourdie avec du vin de Galice.

La première utilisation du chloroforme à des fins anesthésiques eut lieu le 21 janvier 1848, soit deux ans seulement après la première utilisation de procédés analogues par le Dr. William Thomas Morton, de Boston.

Médecine en Nouvelle-France : Traitement de la jambe malade

Traitement de la jambe

Voir aussi :