Histoire du Québec

Manoir seigneurial en Nouvelle-France

Le manoir seigneurial en Nouvelle-France

Je n’aime pas les maisons neuves
Leur visage est indifférent…
Sully Prudhomme

«Au Québec, le manoir était la résidence du seigneur. Combien d’anciens manoirs du régime français se sont-ils conservés? Peut-être moins d’une douzaine. Les autres sont tombés sous le pic du démolisseur.

Les maisons d’aujourd’hui peuvent avoir une belle apparence extérieure; leurs divisions intérieures sont peut-être plus confortables, mais il semble qu’elles ne disent rien au coeur.

Le manoir seigneurial avait de l’originalité. Il symbolisait les origines européennes des habitants de la Nouvelle-France, leur âme et leur vie.

Le seigneur canadien n’était pas riche. Son manoir n’avait pas les dimensions ni l’aspect des forteresses européennes du Moyen Âge. Le manoir canadien n’avait pas de donjons, pas de machicoulis ni de pont-lévis et de fossés. (Note de site Web Histoire-du-Québec : de toute façon, en France comme dans le reste de l’Europe, les manoirs fortifiés avec tours, tourelles, meurtrières, etc., sont généralement antérieurs au XVIe siècle. La majorité datent de la seconde moitié du XVe et du début du XVIe siècle. Ce type de manoir n’était donc plus édifié à l’époque de la Nouvelle-France).

C’était tout simplement une grande maison en pierres des champs, unies les unes aux autres par du bon mortier. Il n’avait qu’un étage avec de nombreuses fenêtres afin d’y faire entrer le soleil. Cet étage contenait la grande chambre qui était le lieu où se tenait généralement la famille, le salon, la salle à manger et la chambre à coucher du seigneur. La cuisine était généralement installée dans une dépendance attachée au manoir.

Les autres membres de la famille et les domestiques avaient leurs chambres dans les mansardes. Généralement bâti à une cinquantaine de pieds du chemin, on arrivait au manoir par une double rangée d’arbres qui lui donnait du caractère. À côté du manoir s’élevaient diverses dépendances, le four, les laiteries, la grange, l’appentis aux voitures, etc. Le domaine comportait des terres plus ou moins étendues qui dépendaient du manoir.»

(D’après J-Edmond Roy, Histoire de la seigneurie de Lauzon).

Manoir seigneurial

Manoir seigneurial en Nouvelle-France

Manoir seigneurial. Image : Gravure de l’époque, image du domaine public

Voire aussi :