Histoire du Québec

Maison Vézina

Maison Vézina

La Maison Vézina est un site historique qui témoigne de l’époque du régime français, ainsi que de la Conquête de 1759. Cette maison patrimoniale témoigne également de l’architecture traditionnelle caractéristique de la Nouvelle-France.

Un acte notarial, signé par le notaire Nicolas Huot fait constat, le 24 avril 1758, qu’il s’agit d’« une maison de pierres de quarante-six pieds trois pouces de largeur sur vingt-quatre pieds de largeur couverte en bardeau ». Le site comprend en ce moment une grande étable, écurie et bergerie environ soixante pied de longueur et vingt de largeur close en planches et l’étable, écurie, bergerie close de pièce sur pièce couverte en paille.

L’importance de l’intérêt architectural de la Maison Vézina a incité le ministère de la Culture à l’inclure dans le site historique de la chute Montmorency.

Huit générations de la famille Vézina ont occupé ce site de 1666 à 1979. En effet, Jacques Vézinat et Marie Boisdon, originaires de La Rochelle, arrivèrent en Nouvelle-France le 7 septembre 1659 avec leurs enfants. En 1666, leur fils François achète la parcelle de terre avoisinante à celle de son père. C’est lui qui y construit la première maison Vézina, un immeuble en bois. La maison en pierre sera construite plus tard et agrandie en 1753.

Lors de la Guerre de la conquête, le bâtiment fut occupé par les officiers des troupes britanniques durant l’été avec le général Wolfe à la tête. Le site de la Maison Vézina près du Sault Montmorency joue un rôle déterminant en raison de la vue exceptionnelle de ce promontoire naturel et des raisons stratégiques évidentes. On raconte que le général aurait décidé d’épargner cette dernière lors du départ de ses troupes en septembre 1759.

En fait, la tradition orale et familiale veut que le général Wolfe ait couché quatre nuits dans la maison de pierres. De plus, les descendants des Vézina ont toujours affirmé que lorsque les Anglais s’emparèrent de la maison, ils firent transporter la femme malade qu’ils y trouvèrent vers les camps aménagés par les habitants de l’Ange-Gardien retirés dans les bois avoisinants.

La maison fut rénovée après la guerre et abrita encore six générations de Vézina, jusqu’en 1979. À cette époque, la maison appartenait à Cécile Vézina qui décida de vendre la maison à un promoteur immobilier. En 2001, un regroupement d’artistes et de résidents décidèrent de restaurer la maison afin d’en faire un lieu de culture.

Aujourd’hui, le site de la Maison Vézina représente de façon exceptionnelle la vie rurale et de l’organisation cadastrale des Seigneuries de la Nouvelle-France.

Les membres de la famille Vézina ont donc été les témoins privilégiés bien qu’involontaires de cette occupation militaire qui fit passer la Nouvelle-France à l’Angleterre.

Adresse de la Maison Vézina est située à Boischatel, à côté du Parc de la Chute-Montmorency :

171, rue des Grenadiers,
Boischatel, Québec
G0A 1H0

Téléphone : 418-822-3183

Maison VézinaMaison Vézina. Photo : © GrandQuebec.com

GarnisonLa rue de la Garnison qui mène vers la Maison Vézina. Photo : © GrandQuebec.com