Histoire du Québec

Logo de Mont-Tremblant

Logo de la ville de Mont-Tremblant

C’est plutôt un emblème, dont son église est logée au coeur de tout comme l’est la ville au coeur des Laurentides. Le clocher est un symbole pour représenter une agglomération typiquement québécoise sur le plan international. Le clocher représente également les trois pôles de la ville : le Secteur Saint-Jovite, la Station Mont Tremblant avec sa chapelle et le Secteur du Village avec l’église Sacré-Coeur-de-Jésus.

Aussi, à la droite de l’église se trouve l’édifice de la Coopérative de Saint-Jovite qui représente l’activité agricole qui contribua à la naissance de la région.

Embleme de Mont-Tremblant

Logo de la ville de Mont-Tremblant. Image libre de dtoirs.

Il est dommage que la ville de Mont-Tremblant, l’une des plus fameuses du Québec ne possède des vraies armoiries.

Mont-Tremblant, note historique

Cette jolie dénomination attribuée à une montagne, puis à une localité des Laurentides, découle du patrimoine amérindien, même si sa facture ne le laisse en rien présager. En effet, les premiers, les Algonquins identifient, au XVIIe siècle, l’élévation Manitou Witchi Saga, la montagne du redoutable manitou ou encore Manitonga Soutana, montagne des esprits ou du Diable. Le manitou, dieu de la nature, avait la réputation de faire trembler les montagnes lorsque les humains pertubaient trop les éléments naturels. Selon les Amérindiens, on entendait également des bruits sourds à la base de la montagne qui donnaient l’impression qu’elle tremblait, d’où son nom de Mont (agne) Tremblant (e).

La municipalité a été érigée en 1940, par suite de son détachement de la municipalité des cantons unis de Salaberry-et-Grandison et de celle du canton de Clyde. Déjà vers 1895 cependant, en bordure de la montagne qui, avec ses 968 m, constitue l’un des plus hauts sommets des Laurentides, on comptait une station de sports d’hiver reconnue, près du lac Mercier, qui allait devenir le rendez-vous des skieurs venus de partout en Amérique. Toutefois, dès 1902, un bureau de poste portant le nom de Mont-Tremblant permanents, un peu moins de 1000 personnes, habitent un lieu superbe enserré entre Saint-Jovite, au sud et Labelle, au nord-ouest, à une quarantaine de kilomètres au nord-ouest de Sainte-Agathe-des-Monts.