Histoire du Québec

La français au parlement du Canada

Le français au parlement canadien

Le 13 septembre 1842 est une date mémorable pour la reconnaissance de l’usage de la langue française au parlement du Canada.

En Chambre, Louis de LaFontaine demanda alors en français, malgré l’Acte d’Union, qu’un comité général soit formé.

Le député Dunn proteste, mais LaFontaine répond :

“Je n’en ferai pas moins lors de mon premier discours dans la langue de mes compatriotes, ne fût-ce que pour protester solennellement contre cette cruelle injustice de l’Acte d’Union qui proscrit la langue maternelle.”

Il annonce aussi l’avènement du gouvernement responsable.

En 1845, LaFontaine fait voter par les députés une requête au Parlement britannique demandant l’abrogation de l’article 41, ce qui sera fait 3 ans plus tard.

À la session de 1849, Lord Elgin lit le discours du trône en anglais et en français.

Français au parlement - Tadoussac

La station d’Hudson Bay à Tadoussac

Paysage rural à l’époque, le poste de la Compagnie de la Baie d’Hudson à Tadoussac

Pour en apprendre plus :