Histoire du Québec

Expansion de la langue française

95 pays parlent français

L’expansion de la langue française

Paris. La langue française occupe dans le monde une place de choix. Le français est enseigné comme langue officielle dans 24 pays et, comme langue véhiculaire, dans 7 autre pays.
C’est principalement dans les 64 pays où il est enseigné comme langue étrangère que les progrès ont été les plus frappants. Le français est donc enseigné dans 95 pays du monde.
Pourtant les 435 millions de francs consacrés en 1964 par la France à son action culturelle et technique dans le monde n’ont pas suffi. L’expansion de ses activités culturelles s’est trouvée freinée par l’insuffisance des crédits : beaucoup de professeurs n’ont pu être mis à la disposition des pays qui les réclamaient, bien des demandes de livres, de bourses universitaires, d’émissions de radio-TV n’ont pu être satisfaites.

Un rapport de la direction générale des Affaires culturelles et techniques du ministère des Affaires étrangères, consacré au second plan d’expansion, est plus qu’encourageant. Il montre le développement de l’influence de la France sur le plan international pour l’expansion de sa langue, le rayonnement de sa culture et de ses idées.

6,025 professeurs

La formation des élites et des cadres s’opère à l’étranger par les 177 lycées et collèges qui donnent un enseignement en français dans toutes les parties du monde. Dans ces établissements, 6,025 professeurs d’origine française ont enseigné en 1964 à 308,505 élèves.

En France, c’est vers les procédés modernes de diffusion que l’effort le plus soutenu a été accompli Avec une augmentation du 10 p.c. sur 1963 l’exportation a atteint 222 millions de francs en 1964. Dans le domaine du fil, 10,770 copies de films ont été diffusées par nos 109 cinémathèques.

Outre le prêt des films culturels et de longs métrages, 6 magazines télévisés mensuels de programmes culturels ou de séries scientifiques ont été fournis à plus de 50 pays, ce qui a représenté près de 25,000 copies en 1964.

Le plan qui s’étend de 1964 à 1968 fera face à la propagation foudroyante de la langue française. Cette expansion n’est pas seulement une question de simple prestige, c’est aussi un appui du développement de l’activité politique et économique de la France.

Dans les pays où la France a exercé une responsabilité, sa langue est demeurée véhiculaire de la culture et de la scolarisation.

Les pays en voie de développement que rien ne liait à la France découvrent l’existence et le pouvoir de cette langue. De l’Afrique à l’Asie, du Malawi à la Malaisie on entend développer rapidement la connaissance du français.

En Roumanie

En Roumanie, 65 p. 100 des élèves choisissent le français à la rentrée scolaire de 1964, et environ 25 p. cent en Yougoslavie. C’est aussi le cas de l’Amérique latine où les voyages officiels du président de la République Française ont provoqué un vif renouveau d’intérêt pour l’action culturelle française.

Enfin, dans les pays européens l’enseignement du français s’étend du lycée aux écoles moyennes, aux écoles techniques, voire primaires, comme en Grande-Bretagne où même en Allemagne, en Italie, et en Irlande où 99 pé10 des élèves choisissent le français comme seconde langue.

Le français aux États-Unis

Fait important : aux U.S.A., le français, en 1964, est devenu la première langue vivante enseignée dans les high-schools.

La renaissance et l’expansion de la langue française dans le monde donne à la France une nouvelle preuve qu’elle demeure le centre de la culture et des idées.

À la conférence générale de l’UNESCO, tenue à Paris en novembre 1964, sur 88 Présidents de délégation, 35 se sont exprimés en français, 35 en anglais et 18 en espagnol et en russe. Le français arrive donc à égalité avec sa rivale britannique.

Jean Richard

(La Seigneurie, 1965, Boucherville, édition du 5 octobre 1965)

immigration_canada

Immigration Canada. Photo : Megan Jorgensen