Histoire du Québec

Kamouraska

Village de Kamouraska

Le village de Kamouraska est un centre de villégiature de la MRC de Kamouraska dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent. Il s’étire sur la côte de l’estuaire du Saint-Laurent sur un territoire de près de 41 kilomètres carrés et regroupe une population d’environ sept cents Kamouraskoises et Kamouraskois. Il doit son nom à la rivière qui y coule. Ce nom proviendrait d’une langue algonquienne et se traduirait par : “là où il y a du jonc au bord de l’eau”.

Bien que la seigneurie de Kamouraska soit concédée depuis 1674, il faut attendre la fin du XVIIe siècle pour que s’y installent les premiers colons.

Kamouraska n’a pas tardé à devenir le chef-lieu de la région, que l’on nommera plus tard le Bas-Saint-Laurent. Aujourd’hui, la municipalité de Kamouraska, classée parmi les villes et villages les plus beaux et pittoresques du Québec, offre des paysages agrémentés d’une richesse architecturale, qui fait de ce village l’un des plus beaux du Québec. Le village de Kamouraska a gardé une unité architecturale unique au pays et d’élégantes maisons de navigateurs le composent.

Côté économie, l’agriculture a toujours été la principale source de revenus de la population kamouraskoise. Plusieurs fermes portent des noms pittoresques : l’Embarras, des Côtes, du Cap, ou encore Petit-Village, Haute-Ville et Petit-Rang. Toutes ces fermes produisent d’excellents produits du terroir.

Un autre secteur, la pêche occupe encore une place importante. On y retrouve entre autres espèces: l’anguille, le flétan et l’éperlan. La transformation des produits de la mer gagne en popularité dans les poissonneries locales.

Le tourisme, représenté par les embarcations de plaisance est également de plus en plus populaire.

Kamouraska possède la plus grande concentration d’attraits patrimoniaux parmi les villages québécois. Citons quelques exemples :

  • L’ancien palais de justice de Kamouraska, construit en 1888 qui abrite aujourd’hui un centre d’art et d’histoire.
  • La maison Lebel-Langlais, érigée vers 1754.
  • La maison du domaine seigneurial Taché, adossée au cap Taché, à l’écart de la route 132.
  • L’ancien couvent, construit en 1851, où loge le Musée d’histoire, d’ethnologie et de traditions populaires de Kamouraska.
  • Le Musée agricole Le Fournil.
  • Le Site d’interprétation de l’anguille.
  • La maison de la Boulangerie Niemand, un superbe bâtiment datant du début du XXe siècle.
  • Le moulin Paradis.

Kamouraska propose aussi un parcours le long du circuit patrimonial jalonné de panneaux explicatifs qui peut être réalisé à pied ou à vélo et le sentier du parc des Sept-Chutes d’une longueur de 3 km qui traverse un superbe canyon.

kamouraska

Photo ancienne de Kamouraska. Source : Site Web de la ville