Histoire du Québec

Inverness

Village d’Inverness

Le village d’Inverness, situé au pied des Appalaches, dans le Centre-du-Québec, la MRC de L’Érable, a été fondé en 1829 par douze familles écossaises venues de l’île d’Aran.

Aujourd’hui, la municipalité s’étend sur une superficie d’environ 176 kilomètres carrés et compte quelques 850 résidents – Invernoises et Invernois.

Ce territoire fut autrefois occupé par les Abénakis de la nation algonquine. Les fondateurs écossais de la localité sont suivis par plus d’une centaine d’Anglais, d’Irlandais et de Loyalistes américains émigrés. Dans la majorité des cas, il s’agit de familles chassées de leur terre par de riches seigneurs. Le nom de la municipalité fait d’ailleurs référence à Inverness, en Écosse.

Sur cette nouvelle terre d’accueil, ces pionniers amenaient leurs familles, leurs croyances religieuses, leurs cultures et leurs connaissances.

Ces gens travaillèrent à la construction du chemin Craig et Gosford, ces chemins sinueux qui permettaient de circuler de Boston à Lévis.

Au milieu du XIXe siècle, de nombreuses familles francophones viennent s’installer à Inverness, venant de la vallée surpeuplée du Bas-Saint-Laurent.

Les premiers habitants du village construisent douze (12 !) églises, puis, en 1866, les francophones érigent une église catholique. C’est beaucoup plus tard, en 1975 que la localité devient majoritairement francophone.

Après le référendum de 1980, la presque totalité des anglophones sont partis, ceux qui y restent, constituent moins de 10 % de la population.

Aujourd’hui, il reste à Inverness six églises rappelant la diversité confessionnelle et culturelle du village :

  • L’église anglicane St-Stephen’s,
  • L’église presbytérienne St-Andrew’s,
  • L’église méthodiste,
  • L’église anglicane Church of the Ascension,
  • L’église anglicane Christ Church,
  • L’église catholique Saint-Athanase.

L’élevage et l’acériculture sont les domaines de l’économie qui rapportent le plus de revenus à la municipalité. Toutefois, le Musée du Bronze d’Inverness, les fonderies d’art, la chocolaterie, le théâtre, la musique, l’art en général, la peinture, la restauration, l’hébergement, la sylviculture et autres secteurs sont présents à Inverness.

Il faut dire que le Festival du Boeuf est un autre attrait touristique d’Inverness et des environs.

Au fait, le village conserve encore de nombreux témoignages de la culture écossaise.

D’ailleurs, Inverness est reconnu comme l’un des 30 plus beaux villages du Québec pour ses paysages et son patrimoine.

La rivière Bécancour traverse le village du sud au nord, prenant sa source dans le lac Joseph pour aller s’engouffrer dans les Chutes Lysander, hautes d’environ 15 mètres. D’ailleurs, sur les rives de la rivière Bécancour, un camping familial et un centre de plein air et d’activités sont situés. L’accès au site permet une multitude d’activités tels sentier pédestre, relaxation sur le bord des chutes Lysander, jeux sportifs… En plus, les groupes jeunes et adultes peuvent participer aux érpeuve Fort Boyard du Fort Inverness. Différents forfaits sont offerts aux groupes.

Inverness

Inverness

Inverness dans les années 1910, photo du domaine public