Histoire du Québec

Instruments de la politique monétaire

Instruments de la politique monétaire

 Rapellons que par politique monétaire, on entend les mesures prises par la Banque du Canada pour influer sur l’économie en faisant varier la quantité de monnaie en circulation, tandis que par politique budgétaire ou fiscale, on entend les mesures prises par le gouvernement fédéral pour augmenter ou réduire les dépenses publiques et les impôts.

Au Canada, la maîtrise de l’inflation, l’une des deux assises sur lesquelles repose la politique monétaire canadienne, est établie conjointement par la Banque du Canada et le gouvernement fédéral.

Cependant, c’est au Conseil de direction de la Banque du Canada qu’incombe la gestion quotidienne de la politique monétaire. Ce Conseil est constitué du gouverneur, du premier sous-gouverneur et des sous-gouverneurs de la banque. D’ailleurs, conformément à la Loi sur la Banque du Canada, le gouverneur de la banque et le ministre des Finances doivent se consulter régulièrement à propos de l’orientation de la politique monétaire.

La Banque du Canada met en oeuvre la politique monétaire en influant sur les taux d’intérêt à court terme. Pour ce faire, la banque relève et abaisse le taux cible du financement à un jour (aussi appelé le taux directeur). Il s’agit du taux d’intérêt auquel les grandes institutions financières se prêtent des fonds pour une durée d’un jour.

Par contre, si la Banque du Canada imprimait des billets de banque pour rembourser la dette publique ou financer les programmes du gouvernement, cette action augmenterait la quantité de monnaie en circulation et ne contribuerait qu’à diminuer la valeur de la monnaie, à augmenter les taux d’intérêt et à entraver la croissance économique, ce qui est contraire aux buts recherchés. Au fait, cela stimulerait temporairement l’économie en incitant les gens à dépenser et à emprunter davantage. Toutefois, la demande globale de biens et services croîtrait au-delà de la capacité de production de l’économie canadienne, ce qui créerait une forte inflation.

La Banque du Canada ne fixe aucun taux de base des prêts bancaires et ce sont les institutions financières qui fixent leurs propres taux de base des prêts bancaires en fonction du coût des fonds à court terme et des pressions de la concurrence à laquelle elles se livrent.

La Banque du Canada exerce toutefois une influence sur le coût des fonds à court terme en établissant le taux cible du financement à un jour.

En cas de désaccord profond entre la Banque et le gouvernement fédéral du Canada, le ministre des Finances peut communiquer au gouverneur une directive écrite détaillant la nouvelle politique à suivre. En réalité, une telle directive n’a jamais été émise et elle aurait probablement pour effet d’entraîner la démission du gouverneur, le cas échéant.

Par Elba

parc_crepuscule

Parc du Crépuscule à Montréal. Photo : Histoire-du-Québec.ca