Histoire du Québec

Honneurs de la Guerre de 1812

Honneurs de bataille de la Guerre de 1812-1815

 Au cours de la guerre de 1812, des régiments d’anglophones et de francophones, des milices locales, des volontaires, des populations autochtones ont lutté ensemble contre les États-Unis.

Cette guerre a servi à tracer la voie que le Canada avait suivi pour devenir un pays indépendant et libre, uni sous la Couronne, dans le respect de la diversité linguistique et ethnique.

Les efforts des Canadiens ont aidé à définir qui nous sommes aujourd’hui, le côté de la frontière où nous vivons et le drapeau que nous saluons. La commémoration des moments clé de l’histoire du Canada et de son riche patrimoine militaire, comme la guerre de 1812, sert à nous rappeler les moments déterminants qui ont fait de notre pays ce qu’il est aujourd’hui et à rendre hommage à ceux qui ont vaillamment combattu pour défendre nos valeurs et notre liberté.

Le Royal 22e régiment perpétue les unités suivantes :

Canadian Regiment of Fencible Infantry, 4R22eR
Les Chasseurs 4R22eR
7e Bataillon, Milice d’élite et incorporée, 4R22eR
Division de Beauharnois (1812-1815), 4R22eR
Division de Beloiel (1812-1815), 4R22eR
Division de Boucherville (1812-1815), 4R22eR
Division de Chambly (1812-1815), 6R22eR
Division de l’Île-Jésus (1812-1815), 4R22eR
Division de Saint-Denis (1812-1815), 6R22eR
Division de Saint-Hyacinthe (1812-1815), 6R22eR
Division de Saint-Ours (1812-1815), 6R22eR
Division de Verchères (1812-1815) 6R22eR

Pour rendre hommage aux régiments et aux soldats qui ont réussi à défendre le Canada pendant la guerre de 1812, le premier ministre Steven Harper a, le 14 septembre 2012, annoncé que des honneurs de guerre seraient attribués à certains régiments qui perpétuent les unités de 1812, qui ont participé à des batailles décisives pour défendre le Canada à la guerre.

Les honneurs de guerre attribués au Royal 22e Régiment commémorent les plus importantes victoires de la guerre de 1812. Ils sont les suivants :

Honneur de bataille Défense du Canada – 1812-1815 – Defence of Canada

La décoration d’opération et la distinction honorifique Défense du Canada – 1812 – 1815 – Defence of Canada ont été créées pour reconnaître la contribution d’unités historiques à la victoire remportée au terme de la guerre de 1812. Elles servent également à souligner leur contribution à la fondation du Canada et des forces militaires modernes du pays. La décoration d’opération est décernée aux unités ayant connu la victoire lors d’un engagement contre un ennemi armé, tandis que la distinction honorifique est décernée aux unités ayant joué un autre type de rôle dans le cadre de leur service actif, par exemple, l’exécution de tâches en garnison ou l’attente en vue de participer aux combats, sans toutefois avoir pris part à un engagement avec l’ennemi.

Honneur de bataille Châteauguay

Menée le 26 octobre 1813, près de Montréal, la célèbre bataille de Châteauguay se révélé la plus importante de l’histoire canadienne. Face à une armée américaine presque dix fois plus nombreuse, un petit groupe de soldats uniquement canadiens a empêché l’envahisseur d’attaquer Montréal. Les héros de Châteauguay ont ainsi obtenu une notoriété immédiate partout dans la province. À la fin du mois d’octobre 1813, deux armées américaines se préparaient à attaquer Montréal. La prise de Montréal aurait interrompu le ravitaillement de ceux qui défendaient le Haut Canada (Ontario). Les forces américaines se positionneraient de manière à leur permettre d’attaquer la ville de Québec le printemps suivant. Une armée américaine de près de 3000 hommes, dirigée par le Major Général Wade Hampton, a avancé en direction de Montréal et a pris positions à Four Corners, dans l’État de New York, près de la rivière Châteauguay. Pour contrer l’armée de Hampton, le Lieutenant-Colonel Charles-Michel d’Irrumberry de Salaberry a été dépêché à la rivière Châteauguay. De Salaberry et ses Canadiens étaient accompagnés d’une force de guerriers de Sept Nations.

Des positions défensives ont été rapidement établies le long de la rive ouest de la rivière. Le 26 octobre, Hampton a choisi d’attaquer. Au courant des retranchements canadiens, le général américain a décidé de séparer son armée en deux. De Salaberry a encouragé ses clairons à jouer à l’aveuglette pour faire croire à l’ennemi que sa force était beaucoup plus nombreuse qu’elle ne l’était en réalité.

Peu de temps après, presque deux mille soldats américains ont attaqué de Salaberry et ses quatre cents défenseurs. De Salaberry a décrit comme une galanterie insurpassable la bravoure de ses deux compagnies qui ont combattu contre les troupes américaines dans l’épaisse forêt de la rive est. Après environ quatre heures de combats, le général américain a ordonné à ses troupes de battre en retraite.

S’attendant à une autre attaque, les Canadiens sont restés pendant des semaines dans leurs retranchements, exposés continuellement à la pluie et au froid. Mais les Américains avaient renoncé à leurs projets et Montréal n’allait jamais plus être menacé de si près par une armée d’envahisseurs.

Honneur de bataille Crysler`s Farm

Le 11 novembre 1813, au cours de la même avancée sur deux fronts vers Montréal, qui avait donné lieu à la Bataille de Châteauguay, une deuxième armée américaine a débarqué près d’où se trouve actuellement Morrisburg, en Ontario. Lors de la bataille de la ferme Crysler, les Britanniques, moins nombreux, y compris le Canadian Regiment of Fencible Infantery, aidés par trois compagnies des Voltigeurs canadiens de Québec, d’une troupe des Provincial Light Dragoons et de trente alliés des Premières Nations ont repoussé plusieurs assauts américains, leur infligeant de lourdes pertes et les obligeant à battre en retraite. Grâce aux victoires de Châteauguay et de la ferme Crysler, ni Montréal, ni Kingston n’allaient être sérieusement menacés pendant le reste de la guerre.

Pour conclure, la guerre de 1812 a joué un rôle déterminant dans le développement des forces militaires du Canada, en plus d’établir le fondement du Canada, tel que nous le connaissons, c’est-à-dire, un pays libre et indépendant au sein d’une monarchie constitutionnelle et qui est doté de son propre système parlementaire. Le gouvernement du Canada et les Forces canadiennes du Royal 22e Régiment sont fiers de souligner les réalisations des soldats et marins coloniaux qui ont participé à la guerre de 1812.

Le bicentenaire de la guerre de 1812 a permis à tous les Canadiens de tirer une grande fierté de leur histoire et de rendre hommage aux fondateurs, qui ont établi des moments historiques, ainsi qu’aux héros qui ont combattu pour défendre leur pays.

Bannière commémorative

Bannière commémorative des Forces canadiennes pour la guerre de 1812. Insigne : De gueules au pal canadien d’argent chargée de deux épées au naturel garnies passées en sautoir surmontée d’une ancre d’or munie d’une gumène de gueule et accostées de deux tomahawks adossés au naturel, le tout sommé de la couronne royale du même et soutenu de deux listels d’or lisérés de gueules et inscrits : 1812 – 1815, Defence of Canada – Défense du Canada en lettres de sable. La bannière rend hommage et honore la Marine royale et la Marine provinciale, l’Armée britannique et les armées coloniales, ainsi que leurs alliés de Premières Nations qui ont défendu l’Amérique du Nord britannique lors de la guerre de 1812. Ces trois entités de combat sont représentées respectivement par l’ancre, les épées et les tomahawks.