Histoire du Québec

Historique de la CIBC

Historique de la CIBC

La CIBC nait le 1er juin 1961, à la suite de la plus importante fusion de deux banques à charte de l’histoire canadienne, soit la Banque Canadienne de Commerce et la Banque Impériale du Canada.

La Banque Canadienne de Commerce est constituée le 15 mai 1867. À l’époque, son siège social, ainsi que sa principale succursale se trouvent à Toronto au coin des rues Yonge et Colborne. La banque fut fondée par l’honorable William McMaster, homme d’affaires et mécène. Il en est le premier président. En fait, M. McMaster fonda sa banque, étant préoccupé par l’influence de Montréal sur l’économie du Haut-Canada. Alors, le but premier de la nouvelle banque consistait à concurrencer la Banque de Montréal. Très vite, grâce à son fondateur dynamique, la banque étend son réseau, et en 1874, elle compte déjà vingt-quatre succursales, devenant ainsi la plus importante banque basée en Ontario. À la fin de 19e siècle, la Banque Canadienne de Commerce compte cinquante-huit succursales.

La Banque Impériale du Canada, de son côté, voit le jour le 18 mars 1875, également à Toronto. Curieusement, à l’origine, le siège de cette banque est au 18, rue Toronto, à proximité de la Banque Canadienne de Commerce et c’est M. Henry Stark Howland, ancien vice-président de la Banque de Commerce, qui fonde la nouvelle banque et en devient le premier président.

Henri Stark Howland a démissionné de la Banque de Commerce parce qu’il est convaincu que l’accroissement rapide du capital et du réseau de succursales était trop risqué, alors ses points de vue sont opposés à ceux de M. McMaster et il se voit obligé de quitter la Banque de Commerce. Par contre, Howland ne s’oppose pas à l’idée de rechercher des occasions d’affaires dans de nouvelles contrées.

???????????????????????????????

Siège de la Banque CIBC, rue Saint-Jacques, à Montréal. Photo : © Histoire-du-Quebec.ca

Peu après sa constitution, la Banque Impériale fait l’acquisition de la Niagara District Bank, une petite banque de la ville de St. Catharines, ce qui l’aide à consolider sa présence en Ontario. En 1880, la Banque Impériale ouvre une première succursale à Winnipeg, la capitale de la nouvelle province du Manitoba, la première succursale de cette banque à l’extérieur de l’Ontario. Ensuite, elle poursuit son expansion dans l’Ouest : en 1886, elle ouvre sa première succursale à Calgary et en 1891, à Edmonton.

Vers la fin du 19e siècle, la Banque Impériale du Canada compte dix-huit succursales. En 1931, la Weyburn Security Bank qui souffre des effets de la Crise de 1929 et se trouve dans l’incapacité de verser des dividendes aux déposants, fusionne avec la Banque Impériale.

À son tour, la Barclays Bank (Canada) se fusionne à la Banque Impériale en 1956. La Barclays Bank (Canada) fut mise sur pied en 1929 par Barclays Bank Limited, une banque britannique, en raison des lois canadiennes qui exigent que toutes les banques exerçant des activités au pays appartiennent à des intérêts canadiens.

La Barclays crée alors une société de placements à Montréal et, peu de temps après, elle ouvre un bureau à Toronto. Le krach boursier de 1929 a de graves répercussions financières sur cette banque à ses débuts; ensuite, la Deuxième Guerre mondiale et les restrictions de change qui en résultent, ont pour conséquence de rendre difficile l’obtention de nouveaux capitaux de l’Angleterre, ce qui amène cette banque à proposer une fusion à la Banque Impériale du Canada qui approuve la fusion des deux banques.

Finalement, le 1er juin 1961, la Banque Canadienne de Commerce et la Banque Impériale du Canada unissent leurs efforts et la Banque Canadienne Impériale de Commerce voit le jour.