Histoire du Québec

Historique de la Banque de Montréal

Historique de la Banque de Montréal

En 1817, le Bas Canada (le Québec d’aujourd’hui) et le Haut Canada (L’Ontario), deux colonies britanniques, constituées en 1791, possèdent chacune une assemblée législative, mais leurs gouvernements sont placés sous l’autorité des gouverneurs, du Parlement britannique de Londres et du Conseil privé du royaume.

L’économie des colonies repose sur le commerce de la fourrure et sur la production de marchandises destinées à l’exportation du blé, de la farine, du bois d’oeuvre et de la potasse. Les importations se composent surtout d’étoffes et d’autres produits manufacturés. Les colonies du Haut et du Bas Canada ne possèdent pas de monnaie propre. Ils les manquent des espèces, alors, le moyen de règlement le plus courant entre les résidents de ces terres est le troc.

Le commerce extérieur est financé au moyen de lettres de change. Finalement, les hommes d’affaires comprennent que le seul moyen de s’assurer un futur stable est la création d’une banque. En 1817, la première banque est enfin établie au Bas Canada (au Québec). C’est la Banque de Montréal. Ces fondateurs son un groupe de neuf commerçants sérieux.

Ayant réuni suffisamment de capitaux, ces marchands jettent les bases de la nouvelle institution, première de ce type au Canada. C’est à 10 heures du matin, le lundi 3 novembre 1817, que la Banque de Montréal ouvre ses portes pour la première fois. Depuis, elle n’a jamais cessé d’accueillir ses clients. Désormais, la Banque de Montréal sera en mesure de jouer un rôle vital dans l’économie des colonies britanniques en Amérique du Nord, futures provinces du Canada.

Ces débuts sont toutefois assez modestes : elle a une seule succursale installée dans une maison louée de la rue Saint-Jacques, mais la première banque canadienne connaît une telle croissance de son chiffre d’affaires qu’elle doit quitter son premier immeuble. En 1845, la Banque de Montréal achète de la fabrique de la paroisse Notre-Dame un terrain face à la place d’Armes de Montréal. Pour la construction de son nouveau siège social, la Banque engage l’architecte John Wells. Me. Welles, pour construire l’édifice, étudie la composition par David Rhind de la Commercial Bank of Scotland d’Édimbourg (Écosse).

L’architecte s’en inspire, mais propose une composition originale tout aussi soignée. La Banque de Montréal déménage dans son nouvel immeuble en novembre 1847.

Par ElBa

bank_of_montreal_bmo

Banque de Montréal. Photo : Histoire-du-Québec.ca