Histoire du Québec

Nouvelle-France : exportation de meubles

Nouvelle-France : exportation de meubles

Il est bien connu que le Québec est une terre riche en ressources naturelles, le bois d’oeuvre représentant une partie considérable des exportations.

Toutefois, un fait beaucoup moins connu est que les meubles faits en Nouvelle-France à partir d’espèces d’arbres locales telles que le pin, le sapin, l’érable ou le chêne furent grandement appréciées à travers l’ensemble du continent Nord-américain.

Au XVIIe siècle, alors que les premiers colons quittaient l’Europe pour s’installer en Nouvelle-France, ils emmenaient leurs affaires dans des coffres en bois qui devinrent célèbres pour leur style d’une élégance fine, mais robuste.

De la fondation de la colonie jusqu’en 1759, la France continua d’influencer les modes et les styles en vogue dans la province.

Ainsi, les boiseries étaient définies par des formes géométriques simples, particulières aux meubles datant du règne de Louis XIII et au style Baroque lyrique.

Malheureusement, il reste très peu de ces meubles rustiques car ils ont souvent été détruits par le feu ou par manque d’entretien au fil du temps. Au XVIIIe et XIXe siècle, les incendies étaient fréquents et l’entreposage de meubles ne prenait pas en compte l’humidité.

De nos jours, ces rares et précieux témoignages en bois d’une ère lointaine se retrouvent en majorité dans des collections privées, jusqu’en Ontario ou aux États-Unis.

Meubles à exporter

Meubles à exporter : Fauteuil du seigneur

Meubles à exporter de la Nouvelle-France : Fauteuil du seigneur, époque de la Nouvelle-France. Photo : Histoire du Quebec.ca