Histoire du Québec

Esclaves Panis en Nouvelle-France

Les esclaves Panis

Les Panis formaient une tribu indigène établie à l’ouest du Mississipi, très souvent en guerre avec les Sakis et les Renards, qui habitaient les rives du Wisconsin. Lorsque ces derniers faisaient des prisonniers, ils les vendaient aux Français.

Ce qui suit est un extrait de l’ouvrage Toutes Petites Choses du Régime Français, de Pierre Georges Roy, éditions Québec, 1944 :

« Un certain nombre de familles de Québec, de Montréal et même de la campagne firent l’acquisition de Panis et surtout de Panises. Les uns et les autres étaient plutôt employés au service domestique qu’à la culture de la terre, pour laquelle ils n’avaient aucune aptitude.

Une ordonnance de l’intendant Raudot du 13 avril 1709 portait que tous les Panis et nègres qui avaient été achetés et qui le seraient dans la suite, appartiendraient en pleine propriété à ceux qui les avaient achetés comme étant leurs esclaves. Une amende de 50 livres était imposée à ceux qui, désormais, tenteraient de débaucher les Panis du service de leurs maîtres.

Les anciens greffes de notaires contiennent bon nombre d’actes de vente d’esclaves Panis. Les prix, évidemment, variaient considérablement. Tout dépendait de l’âge, de la santé, des aptitudes, de l’intelligence, etc. du Panis vendu. »

Esclaves Panis en Nouvelle-france

Les Panis étaient plus employés au service domestique. Photo : Histoire du Québec.ca

Voir aussi :