Histoire du Québec

Crime d'un étudiant en médecine

L’étudiant Alfred Leger serait arrêté aujourd’hui

Le chef Lepage déclare hier soir que le prétendu auteur de la mort de la fille Lavallée est localisé – Deux limiers sont à la poursuite – Un médecin bien connu de cette ville serait aussi incriminé dans cette affaire – À l’enquête du coroner.

C’est aujourd’hui que d’après les déclarations du chef Lepage, sera arrêté l’étudiant en médecine Alfred Léger, qui, à la suite d’un verdict rendu hier matin par les jurés du coroner, est tenu criminellement responsable de la mort de la fille Alice Lavallée, morte à l’hôpital Notre-Dame des suites d’une opération illégale pratiquée sur elle.

L’accusée qui demeurait à une pension de la rue Dorchester Est, a quitté la ville il y a quelques jours et deux limiers de la Sûreté sont partis hier soir à sa poursuite. On dit que la rumeur qui circule, voulant que Léger serait au Nouveau-Brunswick est absolument fausse et que ce ne serait qu’une excuse donnée par l’accusé. À ses camarades de l’Université pour disparaître et fuir la justice.

A tout événement, le chef Lepage a assuré hier soir, au cours d’une brève entrevue, que l’étudiant Léger serait arrêté aujourd’hui même, vers midi. On saurait où il se trouve actuellement, et les policiers sont, à cette heure-ci, sur le point de l’appréhender.

La mort d’Alice Lavallée a donné lieu à maints commentaires et on a laissé entendre qu’un médecin de cette ville et qui, récemment encore eut des démêlés avec la justice, serait incriminé dans cette affaire.

Interrogé à ce sujet, le chef de la Sûreté n’a pas voulu mentionner aucun nom, mais is s’est contenté de répondre : « Oui, on m’a parlé d’un médecin qui en connaîtrait long sur la maladie et les causes de la mort d’Alice Lavallée. »

rue le moyne, crime d'un étudiant de médicine

La rue Le Moyne de Montréal, photo: Histoire-du-Quebec.ca

Cette assertion du chef Lepage, corrobore les renseignements que nous avons reçu à ce sujet. Ce médecin en question est aussi sur le point d’être mis sous arrêts, si même à l’heure actuelle il n’est pas déjà écroué.

Il semble curieux cependant, en ce qui concerne le cas de l’étudiant Léger que l’on ait dit qu’il se trouvait actuellement à la prison de Bordeaux, détenu sous une autre accusation.

Le coroner McMahon, dans une déclaration, affirme que si c’eût été le cas, l’accusé aurait été amené à l’enquête du coroner, hier matin. Colla la chose se pratique ordinairement, lors qu’un détenu est soupçonné d,avoir commis une autre offense que celle pour laquelle il purge une sentence quelconque.

Où se trouve Léger? Mystère sur ce point. Cependant, on semble confiant, à la Sûreté que le prétendu auteur de la mort d’Alice Lavallée sera arrêté et aujourd’hui même.

On a aussi dit, hier après-midi. Que les détectives Barrette et Lemire étaient partis à la recherche de Léger, mais hier soir, ces deux limiers n’avaient pas encore quitté Montréal.

Quant à la femme Germaine Barck et aux sœurs de la victime, aucune d’elles sont incriminées dans cette affaire. On sait que le coroner, dans ses remarques aux jurés, déclara que la loi punissait et considérait coupable au même degré, celui qui aidait à commettre un crime ou conseillait de le faire.

(C’est arrivé le 29 juin 1921 à Montréal)