Histoire du Québec

Correspondance personnelle

Correspondance personnelle

Chronique parue dans le journal Le Canada, le 15 juillet 1903

Un vieillard l’échappe belle -  Louis Boisvert est condamné à un mois de prison. – Camille Bélanger se casse un bras – Joyeuse excursion à Granby – La fugue d’un cheval

Sherbrooke, 15 juillet 1903 – Un vieillard de 80 ans, connu sous le nom de Père Duqette, a failli être victime, hier, à Coaticooke, d’un grave et terrible accident. Il traversait la croisée du Grand Tronc, et, comme il est sourd, il n’entendit pas le sifflement du convoi qui s’en venait à pleine vapeur. La locomotive frappa la voiture du père Duquette, la brisa en miettes, tua le cheval et du même coup lança le vieillard à 15 ou 20 pieds en dehors de la voie ferrée.

Le vieillard tout déconcerté chercha à comprendre ce mystère mais quand il vit les quelques morceaux de sa voiture et son cheval qui n’était plus qu’un tas d’os et de chairs meurtrie, comprit qu’il avait été victime d’un grave accident et que la Providence l’avait épargné.

Le père Duquette se porte très bien à l’heure actuelle. Il ne porte aucune blessure.

M. l’abbé J.-A. Lavallée, de Compton, était hier en ville au séminaire St-Charles.

MM. W. Labarre, A.O. Norton et J. Dufort, de Coaticooke, étaient hier, en cette ville par affaire.

M. J. Ramesay, de Montréal, était hier en ville à l’hôtel Queen. Il partira ce soir pour Boston et Old Orchard.

Madame de la Casinière, épouse de M. Charles de la Casinière, directeur de la fanfare « Harmonie », est partie ce matin pour une promenade de 15 jours à Québec et les environs.

M. Louis Boisvert, qui avait été accusé d’avoir frappé sa femme et d’avoir ensuite précipitée du haut du deuxième étage dans la rue, a été condamné ce matin par le juge Mulvena, à un mois de prison ou $85 d’amende et les frais.

Mlle Y. Codère est allée en villégiature chez ses parents à Montréal.

Mlle Florence Fuller est allée à Garthby passer quelques semaines chez des amies.

Si le temps le permet, la fanfare « Harmonie » se fera entendre demain soir à Lennoxville.

Le jeu de balle du séminaire Saint-Charles subit actuellement des réparations.

L’honorable John McIntosh de cette ville, est de retour de sa promenade à Ottawa.

M. l’abbé J. E. Genest, de Weedon, qui a été, ces jours derniers, l’hôte de son frère, est parti ce matin pour Portland et Old Orchard, où il passera quelques semaines de vacances.

Le conseil de ville doit tenir ce soir une assemblée. Nous en donnerons le rapport demain.

MM. J.-A. Archambault, O. Archambault et A. Montminy sont de retour de leur expédition au lac Brompton, où ils ont exploré les terrains avoisinant ce lac.

M. Cyprian Legault est de retour de Rimousk, où il avait accepté l’entreprise de peindre et de décorer la nouvelle cathédrale. Il a un semblable engagement à remplir à Wotton.

M. J.-F.-X. Boisvert et sa famille sont allés à Coaticook passer quelques semaines de vacance.

Mlles Idélia et Béatrice Désève sont allées en villégiature chez leurs amies de St-Laurent, près de Montréal.

M. Paul Bertrand de Coaticooke est aujourd’hui en ville. Il assistera à l’opération qui doit subir son fils dans le larynx, à l’hôpital du Sacre-Coeur.

M. Camille Bélanger, fils de M.-F. Bélanger, marchand de cette ville, a été la victime hier d’un pénible accident. Il s’amusait avec ses jeunes camarades, sur un rocher escarpé, situé en arrière du magasin de M. F.-A. Burque, quand tout-à-coup il perdit l’équilibre, glissa et tomba lourdement par terre, laissant une chute de 15 à 20 pieds. On fit aussitôt mander un médecin, qui constata que le jeune Bélanger s’était cassé un bras et qu’il ne soufrait que de cette blessure.

L’excursion de Garthy, qui avait lieu dimanche dernier, sous le patronage du club de pêche et de chasse de St-François, a été un succès complet. Environ 75 personnes y prirent part et furent enchantées de leur voyage. À midi, un magnifique banquet leur fut offert, ce banquet étant organisé par M. F.-R. Payette de cette ville. L’après-midi se passa gaiement : promenade en canot, courses, pêche et autres amusements agréables qui vinrent couronner le succès de cette belle fête. Les excursionnistes revinrent joyeux et contents et arrivèrent à Sherbrooke à 21 heures, par le convoi du Québec Central.

M. Oliva Desruisseau, propriétaire de l’hôtel Sherbrooke conduisait un trotteur hier après-midi à une assez grande vitesse quand tout-à-coup ce dernier, soit qu’il rencontra un obstacle sur la route, butta et se frappa le crâne lourdement par terre. L’animal par ce choc se défonça la cervelle et mourut aussitôt de la blessure de sa chute.

M. Desruisseau avait acheté ce trotteur, deux ou trois heures avant l’accident, de M. Henry Veilleux, propriétaire de l’hôtel Montréal, et l’avait payé $450.

Le cas de M. Bélanger

Depuis quelques jours, le conseil de barreau du district de Saint-François s’occupe du cas de conspiration de M. L.-C. Bélanger C.R. Cette cause est venue devant la cour du banc du roi, en octobre dernier, alors que M. Bélanger fut trouvé coupable par un jury d’avoir, de concert avec l’avocat Parsons, de Sherbrooke, fraudé de 4,000 dollars, m” Charles Besse. À l’exception de M. Panneton, le conseil du barreau, qui se compose de M. F. Campbell, batonnier et président; de M. John Léonard, syndic et de M. J-A. Leblanc, trésorier. Ainsi que de MM. C.-D. White, secrétaire; Panneton C.R. Et G. St-Pierre C.R. A trouvé cette accusation fondée et a décidé de suspendre M. Bélanger de ses fonctions d’avocat, pendant deux ans.

chronique personnelle

rue de l’Hôpital, Montréal, photo : Histoire du Québec.ca