Histoire du Québec

Colombier

Municipalité de Colombier

C’est en 1946 que quatre villages, soit les Ilets-Jérémie, Saint-Élysée de Bersimis, Saint-Marc de Latour et Sainte-Thérèse de Colombier s’unissent et forment l’unique municipalité de Colombier qui est aujourd’hui peuplée par 900 Colombiennes et Colombiens (pas les mêmes que les autres!).

La superficie de cette municipalité, située dans la région administrative de la Côte-Nord est de plus de 310 kilomètres carrés. Elle fait partie de la Municipalité régionale de comté de la Haute-Côte-Nord, constituant la municipalité qui se trouve à l’est de la MRC. Le territoire de Colombier est compris entre la rivière Laval à l’ouest et la rivière Betsiamites à l’est.

La première mention des Îlets-Jérémie date de 1672 dans l’acte de baptême d’une jeune Amérindienne, ce qui fait de ces lieux l’une des localités les plus anciennes du Canada, cependant, le professeur d’histoire Pierre Frenette dit qu’un poste de traite des fourrures existait déjà dans les années 1650. Beaucoup plus tard, à la fin du XIXe siècle, des scieries sont installées sur la côte.

Aujourd’hui, Colombier est un village vieillissant, mais il y a des entreprises de sciage dans l’exploitation forestière et dans le tourisme. Il faut reconnaître toutefois, que les habitants partent travailler hors de la ville.

Pour les visiteurs, c’est une région magnifique pour observer les oiseaux migrateurs, la flore, la faune, le fleuve St-Laurent ou pour pratiquer la plongée sous-marine ou le kayak de mer.

Ste-Thérèse-des-Colombiers

Ste-Thérèse-des-Colombiers

Sainte-Thérèse-des-Colombiers en 1948. Photo ancienne