Histoire du Québec

Chute-Saint-Philippe

Municipalité de Chute-Saint-Philippe

La municipalité de Chute-Saint-Philippe se trouve à 28 kilomètres de Mont-Laurier, sur la rivière Kiamika, dans la région administrative des Laurentides. Elle fait partie de la MRC Antoine-Labelle. C’est un lieu de villégiature, de chasse et de pêche.

La superficie totale de la municipalité est de plus de 282 kilomètres carrés. Cependant, la population n’atteint que 880 résidents (la Commission de Toponymie du Québec n’a pas encore établi le gentilé des habitants de Chute-Saint-Philippe).

Il semble qu’avant 1903, une famille amérindienne se trouvait sur le territoire de l’actuelle municipalité. Cette-année là, M. Félix Tisserand, originaire de France, s’y établit et y érige un moulin à scie. Il baptise son moulin Chute-Victoria.

Pour une raison mystérieuse, en 1909 le nouveau bureau de poste reçoit le nom de Chute-Saint-Léon (selon une version, ce nom a été choisi en l’honneur du pape Léon), mais en 1913 le bureau est rebaptisé Chute-Victoria.

C’est en 1933 que la paroisse de Saint-Philippe-de-Chute-Victoria est constituée. On entreprend alors la construction d’une église paroissiale qui prend le nom de Saint-Philippe. L’année suivante, la paroisse est renommée Chute-Saint-Philippe.

Le territoire est parsemé de lacs, de rivières et de montagnes. Cette nature généreuse est une véritable terre d’accueil pour de nombreux amateurs de plein air. On y voit des pistes de quad et de motoneige, ainsi que des sentiers pédestres balisés, un rampe de lancement pour les bateaux, une plage municipale et une piste d’hébertisme. Les chevreuils abondent sur le territoire. Parmi les plans d’eau les plus connus comme sites de pêche, on remarque la rivière Pérodeau, le lac Rochon, le lac Marquis, le Petit Kiamika, le lac David et le réservoir Kiamika.

Une pourvoirie où l’on peut chasser l’orignal, la gelinotte huppée, le tétras des savanes et le lièvre, mais aussi pratiquer la pêche à la truite mouchetée qui se trouve à Chute-Saint-Philippe.

Résumons que cette municipalité aux sites enchanteurs saura offrir aux amants de la nature une panoplie d’activités de plein air. Les sportifs seront choyés et pourront, au fil des saisons, pratiquer diverses activités récréatives dans un décor exceptionnel : sentiers pédestres, belvédère, pistes d’hébertisme, descente en canot sur la rivière Kiamika, sentiers de ski de fond, sentiers de motoneige, multitude de lacs, observation du cerf de Virginie, pêche, chasse, pont couvert, camp de jour…

On accède à la municipalité en suivant la route 311, via la route 117.

Chute-Saint-Philippe

Chute-Saint-Philippe

Chute-St-Philippe. Photo : Site Web de la municipalité