Histoire du Québec

Cap-Chat

Ville de Cap-Chat

Cap-Chat est une ville de la région administrative de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

La localité, fondée en 1884, fait partie de la municipalité régionale de comté de La Haute-Gaspésie. La ville regroupe près de 3 mille Cap-Chatiennes et Cap-Chatiens et s’étend sur une superficie de plus de 183 kilomètres carrés.

Il existe deux théories quant à l’origine du nom de la ville. Selon la première, le Rocher Cap-Chat, ressemblant à un chat, en serait la source. Une légende micmac raconte qu’un chat sauvage (raton laveur?) se promenant sur la grève, tuait et dévorait des animaux. La fée-chat, passant par là, l’accuse d’avoir dévoré sa progéniture et le transforme en rocher pour l’éternité. Selon une autre hypothèse, plus plausible, il s’agit d’une déformation du nom d’Aymar de Chaste, lieutenant général de la Nouvelle-France au début de la colonie.

Située à l’entrée Ouest de La Haute-Gaspésie, Cap-Chat expose aux visiteurs ses chefs d’œuvre façonnés par une nature tumultueuse. Dès le départ, le marais salé de la Baie des Capucins comblera l’amateur d’ornithologie ainsi que de toutes les autres espèces tant animales que végétales qui trouvent asile en ses eaux.

Le Nordais, premier parc éolien implanté en Gaspésie, est le plus impressionnant. En effet, Cap-Chat est devenu synonyme d’énergie éolienne. On y trouve un parc de plusieurs éoliennes à axe horizontal exploitées sur une base commerciale. La plus belle vue du parc se trouve à l’ouest de la ville. À l’est du parc, on voit aussi Éole, la plus haute éolienne à axe vertical au monde de 110 mètres de hauteur. Un centre d’interprétation a été aménagé sur le site.

D’autres attraits de Cap-Chat, on peut citer le phare (fermé au public), un beau jardin fleuri et le rocher en forme de chat – le célèbre Rocher Cap-Chat. Par ailleurs, si la nature sauvage et les panoramas spectaculaires vous intéressent, faites un tour du côté de l’arrière pays à l’endroit où se situait autrefois le village de Saint-Octave-de-l’Avenir (fermé en 1971). On dit que la vue sur les monts Chic-Chocs à partir de cet endroit est sensationnelle.

La rivière Cap-Chat, une des rivières à saumon de la région que les pêcheurs partagent avec les amateurs de kayak et de canoë, traverse la localité.

L’hiver, à Cap-Chat on peut pratiquer le ski de randonnée, la raquette et la motoneige. Un centre de ski alpin y est situé. Les amateurs de raquette et de ski peuvent profiter d’un sentier faisant le lien entre le sommet du mont et le sentier de l’Épaule. Ce tronçon spectaculaire s’ouvre sur des vues plongeantes à couper le souffle sur la vallée de la rivière Cap-Chat et le mont Frère-de-Nicol-Albert.

L’été, c’est l’équitation, les promenades, le kayak, la pêche du saumon, la chasse de l’orignal, le quad… Le Sentier International des Appalaches y passe et le parc de la Gaspésie se trouve à proximité, ainsi que la réserve Matane, les chutes du Nicol-Albert et autres attraits.

Le véhicule tout terrain (VTT) est disponible en location ainsi que le kayak à proximité de la halte municipale située à l’embouchure de la rivière Cap-Chat et du fleuve Saint-Laurent. De là, on a accès à une des plus belles plages sablonneuses de la Gaspésie ainsi qu’à une vue imprenable sur le massif des Chic-Chocs. Cap-Chat est également la voie d’accès à un centre récréotouristique toutes saisons soit, le Relais Chic-Chocs Saint-Octave inc. ainsi qu’à la nouvelle Auberge des Montagnes Chic-Chocs de la Société des établissements de plein air du Québec.

L’activité D’Arbre en Arbre – circuit d’hébertisme aérien, une aventure grand public à la cime des arbres, constituée d’un enchaînement de défis, attire des foules. Ce site est situé près du Rocher Cap-Chat.

Pour le logement, le Camping Au bord de la mer, le camping/restaurant Fleur de Lys (petit camping rustique à l’entrée de la ZEC), sont deux campings excellents pour ceux et celles-ci qui aiment la nature.

cap-chat

Vue aérienne de Cap-Chat dans les années 1930. Source de l’Image : Département des Terres et Forêts de Québec, Compagnie aérienne Franco-Canadienne-Montréal