Histoire du Québec

Guerre des Sept ans : 1760 en Nouvelle-France

Guerre des Sept ans : Campagne de 1760

En 1760, le plan de campagne britannique prévoit une offensive de printemps contre Montréal, la plus importante ville restée aux mains des Français après la chute de Québec.

Trois armées anglaises prennent la direction de Montréal : la première, dirigée par le général Murray, doit remonter le Saint-Laurent à partir de la ville de Québec. La deuxième armée, commandée par le général en chef Amherst, part du lac Ontario. Finalement, l’armée de Haviland avance le long du lac Champlain et de la rivière Richelieu.

Les Français comprennent que 1760 sera une année décisive pour la colonie. Ils adoptent une stratégie consistant à retarder le plus longtemps possible l’avance des Britanniques, en espérant que la paix soit conclue avant la chute de Montréal et, en conséquence, de la Nouvelle-France.

Des travaux de fortifications sont entrepris en 1759 pour empêcher les Anglais d’avancer sur la rivière  Richelieu et sur le Saint-Laurent depuis les Grands Lacs. Cependant, le manque de temps et de main-d’œuvre ne permettent pas de finir les travaux à temps.

Le 28 avril 1760, le chevalier de Lévis remporte une victoire à Sainte-Foy, mais sans toutefois pouvoir prendre Québec. Le siège de la ville est un échec, et les Français doivent se retirer lors de l’arrivée de la flotte britannique.

Le 16 août 1760, Haviland débarque avec 3400 soldats sur la rive est du Richelieu, à 3 kilomètres en amont de l’île aux Noix, et il installe des batteries. Sur l’île, 1400 soldats français se préparent à tenir le siège, mais ils sont mal entraînés et manquent de munitions et de nourriture.

Après onze jours de siège, le 25 août, les Britanniques s’emparent de la flottille française et coupent ainsi la communication avec les arrière-postes français. De plus, les positions françaises sont exposées à une attaque par le flanc nord de l’île.

Le 27 août, l’ordre d’évacuer l’île est donnée et les soldats se replient vers Montréal.

L’accès à Montréal est libre et les armées d’Amherst et de Murray peuvent se joindre à Haviland. Le 8 septembre 1760, Montréal capitule.

Guerre des sept ans : 1959

navires anglais et français

L’attaque infructueuse des bateaux-brûlots français contre la flotte britannique à l’ancre devant Québec, 28 June 1759. Peinture de Dominic Serres(né en 1722, mort en 1825). Illustration du domaine public

Voir aussi :