Histoire du Québec

Bibliothèque de M. Gaillard

Bibliothèque de M. Gaillard

Cette bibliothèque donne un exemple des lectures favorites des juristes Québécois au début du XVIIIe siècle.

Guillaume Gaillard de Saint-Laurent est arrivé en Nouvelle-France en 1685 en qualité de serviteur de Jean-François Hazeur, marchand à Montréal. M. Gaillard resta peu de temps à Montréal et vint s’établir à Québec comme praticien. Il fut nommé au Conseil Supérieur le 5 mai 1710. Il décéda le 12 novembre 1729.

Voici l’inventaire des livres de M. Gaillard dressé par le notaire Henry Hiché, le 11 janvier 1730.

Remarquons que tous ces livres, à deux exceptions, étaient des ouvrages de droit:

  • le Code Civil;
  • le Code Criminel;
  • le Code Marchand;
  • l’Ordonnance de Louis XIV;
  • la Coutume de Paris, par Ferrière;
  • le Traité des droits honorifiques;
  • les Questions de droit, par Veson;
  • le Traité de la donation, par M. Ricard;
  • le Journal des Audiences;
  • le Journal du Palais;
  • les Lois civiles, par Domat;
  • les Arrêts, par Bardet;
  • le Recueil de Decombe;
  • le Traité des successions et de communauté, par LeBrun;
  • le Glossaire du droit français;
  • la Conférence des Ordonnances, par Bornière;
  • le Conseil sur le commerce, par Savary;
  • les styles civils et criminels;
  • le Traité de tutelles;
  • les Règles du droit civil;
  • le Praticien français, par Lange;
  • les Arrêts notables de différents tribunaux;
  • l’Ordonnance de la Marine de 1681;
  • le style du Conseil;
  • le Traité de la preuve par témoins;
  • Le parfait maréchal;
  • le Dictionnaire latin-français de Danet.
Bibliothèque salle château

Cheminée dans la salle de Nantes du Château Ramezay