Histoire du Québec

Berthier-sur-Mer

Municipalité de Berthier-sur-Mer

Berthier-sur-Mer est située sur la rive sud du Saint-Laurent, en face de l’Île-d’Orléans, au lieu où le fleuve devient un estuaire. La municipalité s’étend sur un territoire de 26 kilomètres carrés dans la région administrative de Chaudière-Appalaches (MRC de Montmagny).

Berthier-sur-Mer compte environ 1400 Berthelaises et Berthelais, mais en période estivale ils sont rejoints par plus de mille vacanciers.

Berthier-sur-Mer est l’un des lieux de colonisation les plus anciens au Canada. Son histoire débute en mars 1637, quand Nicolas Marsolet de Saint-Aignan obtient une bande de terre près de l’Anse de Bellechasse. Ce terrain demeure encore connu de nos jours sous l’appellation de Micami.

Cependant, il semble que le premier seigneur avait peu de temps à consacrer à ses terres. En novembre 1672, la seigneurie passe à Alexandre de Berthier, capitaine du régiment de Carignan-Salières. Lors du premier recensement de la colonie, en 1681, le nombre d’habitants de la seigneurie était de 18 âmes.

Du fait de la position de la municipalité sur le bord du fleuve et de la présence d’abris naturels tels que l’Anse de Bellechasse, l’Anse Verte et le Trou de Berthier, les principales occupations des résidents étaient l’agriculture et la navigation. Plusieurs marins et capitaines de navires demeuraient à Berthier. Ils travaillaient sur des embarcations au service du gouvernement, sur des dragueurs et de petits cargos. Notons en passant qu’ils avaient la réputation d’être difficiles à commander et attachés à leurs idées d’une façon tenace, d’où leur surnom de Casque de fer.

En 1853, le gouvernement fédéral construit un quai qui a servi pendant longtemps de port d’attache aux goélettes qui transportaient du bois de pulpe vers Québec.

En 1855, la municipalité de Berthier-en-Bas est constituée civilement. Son nom change pour Berthier-sur-Mer en 1970.

Les villes de Lévis et de Montmagny se trouvent à proximité, ce qui contribue à l’essor de la municipalité.

Aujourd’hui, Berthier-sur-Mer est un lieu de villégiature et l’on constate la présence de nombreuses résidences secondaires qui se dressent le long du Saint-Laurent. Les vues sur le fleuve, sur l’Archipel de l’Île-aux-Grues et sur le mont Sainte-Anne, dans la chaîne des Laurentides, y sont magnifiques.

Surnommée la Capitale de la Voile, c’est un véritable paradis pour les gens qui s’adonnent aux sports nautiques, mais aussi pour les amateurs de randonnées cyclistes et pédestres. Les possibilités d’hébergement et de restauration y sont nombreuses. De plus, sa marina, le Havre de Berthier-sur-Mer, peut accueillir une centaine de bateaux.

Parmi les attraits touristiques, signalons le Site du manoir Dénéchaud ainsi que le Sentier des Indiens, qui relie le fleuve Saint-Laurent à la Rivière-du-Sud.

Au cours des week-ends du mois de septembre, les Berthelais tiennent les journées des Arts et Traditions.

Berthier-sur-Mer se trouve à une demi-heure des ponts qui traversent le Saint-Laurent. On accède à la ville en suivant l’autoroute 20.

Berthier sur mer

Berthier sur mer

Berthier-sur-Mer, photo © Carol Proulx, cadrenature.blogspot.com