Histoire du Québec

Beauharnois

Ville de Beauharnois

La ville de Beauharnois occupe une superficie de plus de 73 kilomètres carrés et compte plus de 12 mille Beauharlinoises et Beauharlinois. La ville se trouve dans la région administrative de la Montérégie, faisant partie de la municipalité régionale de comté de Beauharnois-Salaberry. En outre, Beauharnois, centre administratif et économique de cette MRC, fait partie de la Communauté métropolitaine de Montréal. La distance entre Beauharnois et le centre-ville de Montréal est de moins de 50 kilomètres.

La seigneurie de Villechauve qui a été à l’origine de la ville actuelle de Beauharnois, fut créée et concédée le 12 avril 1729 au marquis Claude de Beauharnois, militaire connu et frère du gouverneur de la Nouvelle-France, Charles de Beauharnois et de l’intendant de la Nouvelle-France, François de Beauharnois.

C’est une ville avec de belles maisons, dont certaines font l’orgueil du patrimoine architectural québécois. Comme attraits, on trouve aussi la centrale hydro-électrique de Beauharnois, les terrains qui bordent les rives du Saint-Laurent, le site archéologique de la Pointe du buisson, de magnifiques églises et d’excellents restaurants. Beauharnois est d’ailleurs l’un des centres les plus connus au Québec pour la production de miel.

Historiquement, Beauharnois est connu par un épisode de la rébellion des Patriotes. En effet, c’est à Beauharnois que les Patriotes, fort actifs dans la région, ont coulé le bateau Henry Brougham et ont capturé des notables qui s’y trouvaient.

Beauharnois

Beauharnois. Photo © Lucie Smith.

Beauharnois se distingue également par ses activités sportives. La ville dispose d’une grande aréna, de pistes cyclables qui traversent les champs et les bois, de plusieurs marinas et terrains de jeux. Le club de golf Beauchâteau est très connu dans la province.

À Beauharnois se trouve un vaste Parc-nature du nom de Bois Robert, aménagé sur les berges du lac Saint-Louis.

Sur le plan économique, Beauharnois se distingue par son Parc Industriel de Salaberry-de-Valleyfield qui s’étend sur plus de 200 hectares, avec des terrains industriels disponibles à des prix qui sont parmi les plus bas en Amérique du Nord.

Beauharnois

Beauharnois.  Photo © Lucie Smith.

Il faut mentionner également la zone industrielle de Beauharnois-Melocheville qui occupe plus de 607 hectares à proximité de la Centrale hydroélectrique Beauharnois à Melocheville, une des plus importantes du réseau d’Hydro-Québec.

Île d’Aloigny

Située dans le Saint—Laurent, dans la municipalité régionale de comté de Beuharnois-Salaberry, à 500 mètres à l’ouest de l’île de Salaberry, l’île d’aloigny, comme sa voisine l’île Liénard à l’ouest, sert d’assise aux piliers du pont Monseigneur-Langlois qui joint la terre ferme du nord à l’île de Salaberry.

Cette île boisée a également servi de trait d’union entre les deux rives, au début du XXe siècle, lors de l’aménagement des barrages qui relient l’île d’Aloigny, l’île De Beaujeu et l’île Liénard, en amont du pont. Depuis 1979, cinq sites archéologiques furent identifiés sur l’île et les artefacts trouvés prouvent que les Amérindiens s’y trouvaient 1 000 avant notre ère. Charles-Henri d’Aloigny, marquis de La Groye, officier français né au Poitou vers 1662, est venu au pays en 1683 comme lieutenant dans les troupes de la Marine ; il sera créé chevalier de Saint-Louis en 1705.

Au tournant du XXe siècle, le nom en usage pour cette île était île Marple, Île aux Érables ou île Thorn. Mais en 1909, une décision de la Commission de géographie du Canada changea ce nom pour Aloigny, substitué à Maple beaucoup plus tard, car c’est encore Maple qui apparaît dans le Rapport de la Commission de géographie du Canada en 1917. L’orthographe véhiculée dans les rapports de la Commission de géographie du Canada était Alogny. Il faudra attendre le Répertoire géographique du Québec (1969) pour lire l’orthographe correcte, car même sur la carte cadastrale du comté de Soulanges, en 1937, la graphie est Alogny. Autres variantes : Île aux Cochons, île Hébert et Île aux Pommettes.