Histoire du Québec

Nouvelle baisse du coût de la vie

Nouvelle baisse du coût de la vie enregistrée au pays

Ottawa, 7 novembre 1952. – Une baisse de prix des aliments, surtout du bœuf, de l’agneau et des pommes de terre, a produit une léger abaissement du coût de la vie en septembre.

L’Office fédéral de la Statistique a annoncé aujourd’hui que cette baisse s’est manifestée à la fois par le nouvel indice des prix de consommation et par le vieil indice du coût de la vie.

Le nouvel indice, qui repose sur les prix de 1949, auxquels on donne la cote 100, a baissé d’un dixième de point en passant de 116.1 à 116.0. Il avait monté d’autant le mois précédent.

Le vieil indice, basé sur les prix de 1935 – 1939, fixés à 100, a glissé pour le troisième mois consécutif. La baisse a été cette fois de 1.5 points, soit de 186.5 à 185. Il s’agit d’un fort abaissement du coût maximum de la vie, atteint en décembre dernier avec 191.5 à l’ancien indice et 118.2 au nouveau.

Au cours de septembre, les prix de l’agneau ont baise de 10 cents la livre en passant de 92 à 82 cents; les côtelettes de bœuf roulées ont effectué une chute moyenne de cinq cents la livre pour passer de 86 à 81 cents; les pommes de terre ont baissé de 11 cents les 10 livres, soit de 66 à 55 cents.

Ces baisses et celles des tomates en conserve, des oignons et des viandes cuites l’ont emporté en effet sur les hausses du prix des pamplemousses, de la laitue, des tomates fraîches, des oranges et du porc frais.

Il s’est produit d’autres diminutions de prix. Les prix des sous-vêtements de laine pour hommes, des manteaux de fourrure et de tissu pour femmes, des produits de laine à la verge et des vêtements d’enfants ont tous baissé, de même que ceux des textiles, du savon, des tapis et des prélarts. Mais les consommateurs de charbon, d’huile à chauffage et de glace ont eu moins de chance. Les prix de ces articles ont monté, tout comme les prix des billets de tramway, des réparations de maisons et des intérêts d’hypothèques.

Dans le commerce en gros, l’Office a constaté que les prix des produits industriels avaient baissé, mais moins qu’au cours des mois précédents, et que les prix des produits de la ferme s’étaient raffermis, contrairement à la tendance des mois d’été.

L’indice pour 30 produits industriels d’après la vieille tabulation, a baissé de 1.6 point pour passer de 239.7 à 238.1 du 31 octobre au 26 septembre. Pour sa part, l’indice des produits de la ferme a monté de 2.9 en passant de 219.9 à 222.8.

Par suite des diverses baisses du prix de détail, le sous-groupe alimentaire du nouvel indice des prix de consommation a baissé de 115.8 à 115.1 en septembre. Le sommet avait été atteint en novembre dernier avec 122.5. D’après le vieil indice, la baisse a été de 234.2 à 233.3. Le sommet avait été de 250.2, en octobre dernier.

Le sous-groupe du logement dans le nouvel indice, a atteint un nouveau sommet de 121.5. Il était de 121.2 un mois auparavant. Cela reflète le coût plus élevé des maisons pour les propriétaires. Ce groupe comprend aussi les loyers, mais ces derniers n’ont pas été inclus dans le nouvel indice. En conséquence, dans le vieil indice, les loyers sont demeurés inchangés au sommet de 148.9.

La colonne du vêtement, au nouvel indice a glissé de 110,9 à 109.0. Le sommet s’était enregistré avec 115.2 en novembre dernier; au vieil indice, la descente a été de 207.7 à 206.7. Le record avait été de 215.6 en novembre dernier.

Le coût de l’entretien domestique a monté de 116.0 à 116.2 au nouvel indice. Le record avait été de 116.9 en février dernier.

Le vieil indice fournit des changements voisins dans le groupe de la lumière et du chauffage et dans celui des meubles et des services domestiques. Pour le premier groupe, il y a eu hausse de 150.3 à 150.9. Le record avait été établi avec 152.5 en mars dernier. En ce qui concerne les meubles et services domestiques, le passage s’est fait de 195.8 à 195.9. Le maximum a été atteint en février dernier avec 200.8.

Le groupe des « autres services » a passé de 115.8 à 116.4 dans le nouvel indice. Il s’est rendu tout près du sommet de 116.6 établi en mars dernier. Dans le vieil indice, ce groupe a atteint un nouveau record de 148.5 en s’élevant de 147.8 au cours du mois.

baisse coût de la vie

La ville de Québec, l’hôtel des remparts