Histoire du Québec

Canots taillés en pièces

Attaque anglaise de 1709 : les canots taillés en pièces

 En 1709, les Anglais conçoivent un projet d’invasion afin de conquérir la Nouvelle-France. Le général Nicholson commande une armée qui doit prendre Montréal et une flotte anglaise doit attaquer en même temps la ville de Québec.

Néanmoins, l’Angleterre annule l’expédition navale tandis que les maladies et le manque de provision forcent les troupes de Nicholson à se retirer. Envoyé par Vaudreuil, le détachement de reconnaissance, commandé par Ramezay, ne connaît qu’une escarmouche.

Marie Morin décrit cet épisode comme suit :

“Dans le mois d’août, Monsieur de Ramezay fut averti par des découvreurs qu’il avait envoyé aux bords de l’Angleterre pour savoir si leur armée était en marche pour venir ici, lesquels virent sur le grand lac Ontario plusieurs canots anglais qui portaient chacun 15 ou 16 hommes.

Les Français prirent ces canots pour des avant courriers de l’armée anglaise, et vinrent en diligence en apporter la nouvelle a Monsieur notre Gouverneur, qui fit partir aussitôt 15 ou 16 cents hommes français et sauvages pour aller attendre les Anglais au passage dans un bois, bien résolus de leur disputer la victoire au péril de leur vie pour sauver leur patrie.

Peut être que quelque une de vous aurait peine a croire que 15 a 16 cents hommes chacun osent aller au devant de trois mil pour les terrasser mais vous devez savoir que cela est tout commun en Canada par la grande confiance qu’on a en Dieu par l’expérience qu’on a de son secours et de l’intersession de la très sainte Vierge et saint Joseph auprès de lui.

Ces canots n’étaient que des découvreurs qui faisaient a notre égard ce qu’on faisait au leur, qui furent taillé en pièces par nos guerriers et ne portèrent point de nouvelles en leur pays. “

canots

Castor et canot

Attaque des anglais en 1709… Source de l’image : mapledip.com