Histoire du Québec

Armagh

Municipalité d’Armagh

 La municipalité d’Armagh s’étire sur 168 kilomètres carrés et compte plus de 1600 Armageoises et Armageois. Elle fait partie de la région administrative des Chaudière-Appalaches et de la municipalité régionale de comté de Bellechasse.

Armagh est situé sur le plateau appalachien, au sud-est de Saint-Raphaël. Le territoire d’Armagh est traversé par la route 281. Le relief d’Armagh est accidenté et montagneux et on y trouve le lac aux Castors, la grande rivière du Sud et la rivière d’Armagh avec ses splendides chutes.

Le canton d’Armagh a été fondé le 13 juillet 1799, mais il a été érigé civilement en paroisse en 1862. Son nom reprend l’appellation du comté d’Armagh en Ulster, Irlande du Nord.

Malgré son nom, les premiers résidents d’Armagh n’étaient pas irlandais. C’est M. Charles Turgeon, originaire de Saint-Vallier, qui s’y installe vers 1838. Plusieurs bâtiments anciens sont conservés dans le centre du village d’Armagh le long de la rue Principale.

Les sources principales de revenu de la municipalité d’Armagh sont les activités agricoles, industrielles et manufacturières. Autrefois, Armagh était renommé pour la fabrication du fromage. De nos jours, il y a deux P.M.E.: la première se spécialise dans la fabrication du béton et la seconde fabrique des tables et des chaises de cuisine.

Une grande partie du territoire est couverte par des forêts.

Le Parc des chutes d’Armagh est l’un des endroits les plus beaux du Québec. C’est un modeste parc nature, mais il est très bien aménagé et ce parc est idéal pour des sorties en famille grâce à ses panneaux d’interprétation et ses passerelles d’où s’ouvre une vue imprenable sur les chutes.

Au début de chaque été, on célèbre à Armagh les Fêtes de l’Armagh’nie.

chute armagh

Chutes d’Armagh, photo © Carol Proulx, cadrenature.blogspot.com