Histoire du Québec

12 milliards d'improvistion

12 milliards d’improvisation

Les 12 milliards de projets qui doivent annoncer Ottawa et les provinces en novembre 1992, dans la réfection et la modernisation du réseau routier d’ici dix ans, jusqu’à 2002, réjouissent plusieurs experts et automobilistes qui les attendaient depuis si longtemps.

Pour d’autres, c’est de l’improvisation électorale par le premier ministre du Canada M. Brian Mulroney, qui veut sauver sa peau après le référendum sur la constitution canadienne. Et surtout, on a tellement dormi sur le bouton de l’économie, obnubilés par la Constitution, qu’on a plein d’autres priorités et défis à relever avant la transcanadienne.

Le professeur Kimon Valaskakis, de l’Université de Montréal et du ISO Groupe, avertit que si l’Ontario et le Québec ne mettent pas fin à leurs désindustrialisation “d’ici trois ans, on est foutu”.

Le programme canadien de 12 milliards de dollars ne semble pas du tout faire le poids face aux 200 milliards d’investissements, pour la construction d’autoroutes nouvelles, planifiées par Bruxelles pour la Communauté européenne, d’ici 2002.

Sans parler des programmes spécifiques de plusieurs de douze programmes membres, souvent de 10 à 20 milliards de dollars chacun.

(Cette nouvelle a été annoncée le 17 novembre 1992).

crise_conomique

Photo : Histoire-du-Québec.ca