Histoire du Québec

Albertville

Municipalité d’Albertville 

La municipalité d’Albertville est située dans la partie sud de la MRC de La Matapédia, région administrative de Bas-Saint-Laurent. Son territoire est l’un des plus élevés de la vallée de la Matapédia et est couvert de forêts de conifères. Il y a plusieurs lacs, tels que Casgrain, Matalik, ainsi que des cours d’eau comme la rivière Matalik. La station du chemin de fer se trouve à une dizaine de kilomètres du village.

La population d’Albertville compte environ 350 résidents disséminés sur un territoire de cent kilomètres carrés.

Les premières familles se sont établies ici à la fin du XIXe siècle dans le cadre du programme de colonisation de ces terres, afin d’arrêter l’émigration des Québécois vers les États-Unis. Aquilas Lajoie de la Petite-Rivière-Saint-François arriva le premier en 1896. Deux ans plus tard, il fut suivi de trois autres familles, celles de Jean Saintonge de Chicoutimi, de Joseph Demeules de l’Île-aux-Coudres et d’Émile Potvin de Grande-Baie. D’autres familles les suivent. En 1920, la paroisse de Saint-Raphaël-d’Albertville fut constituée (la mission avait été créée en 1912).

Plus tard, ces lieux furent mis sous le patronage de l’archange Raphaël qui est invoqué comme protecteur des voyageurs.

En 1997, la municipalité changea son nom pour Albertville en l’honneur de Mgr André-Albert Blais, deuxième évêque de Rimouski.

L’agriculture ici n’est pas développée, en raison d’un climat inhospitalier pendant l’hiver (même s’il existe quelques fermes qui fournissent des emplois). Les Albertvilloises et les Albertvillois préfèrent donc se consacrer à la coupe du bois. L’exploitation forestière constitue une grande richesse du milieu, car la forêt fournit la matière première de cette industrie. Il existe ici le moulin à lattes Irène Dupour qui emploie quelques hommes.

Albertville

Albertville

Albertiville, vue aérienne, photo: municipalite-alberville.ca