Histoire du Québec

Aider à gagner la guerre

Oui, Garçons et fillettes! Vous pouvez aider à gagner la guerre!

Un appel aux enfants canadiens, diffusé par le gouvernement du Canada en 1942

Bien sûr, vous ne pouvez pas piloter un bombardier ou conduire un char d’assaut, ou travailler à la production des canons ou des munitions! Vous vous pouvez quand même faire votre part dans la guerre.

Vous, les garçons, quand vous vous chargez de couper le gazon ou de faire la récupération du papier et des rebuts, c’est le travail d’un homme qui vous faites. Grâce à vous, un homme de plus est disponible pour l’armée ou les usines de munitions. Quand vous faites les commissions et que vous apportez vous-mêmes les emplettes à la maison, vous faites aussi le travail d’un homme; vous rendez un camion disponible; et vous faites économiser des pneus et de l’essence si nécessaires à la guerre!

Et vous, les fillettes, quand vous lavez la vaisselle et vous faites le ménage, vous permettez à votre mère de se passer d’une servante. Ce qui veut dire une employée de plus pour les usines de munitions. Quand vous êtes gentilles pour votre père qui arrive fatigué de son travail, quand vous lui rendez toutes sortes de menus services, vous lui permettez de pouvoir faire un meilleur travail le lendemain, d’être plus utile encore à l’effort de guerre du Canada.

Regardez autour de vous et voyez si il n’y a pas quelque chose que vous puissiez faire. Rendez-vous utiles dans la maison et dans le quartier. Chaque travail que vous faites volontairement est un pas de plus vers la victoire!

Il ne faut pas que des braves meurent par MA faute.

Ce message vous est transmis par le département canadien des Munitions et Approvisionnements.

aider à gagner la guerre

Oui, garçons et fillettes, vous pouvez aider à gagner la guerre