Histoire du Québec

Le Québec entre 1900 et 1914

Fin du XIXe siècle et le XXe siècle, jusqu’à 1914

Site historique de Val-Jalbert

En 1898, Damase Jalbert, marchand de Roberval au Lac-Saint-Jean, conçoit le projet d’exploiter le potentiel de la chute Ouiatchouan sur la rivière du même nom. Déjà détenteur de concessions forestières au lac Bouchette, il achète les terres environnant la chute et réunit des capitaux de la région pour fonder la compagnie des pâtes à papier Ouiatchouan.

Les travaux débutent en 1902 et la production va bon train. Le fondateur Jalbert décède en 1904 et le nouvel acquéreur change le nom du hameau de Ouiatchouan-Village en Val-Jalbert. Une paroisse est instituée en 1911 sous le nom de Saint-Georges-de-Val-Jalbert et un village modèle électrifié est érigé en 1915. L’usine de pâtes à papier connaît des heures de gloire mais, en 1927, une crise du marché provoquée par des surplus de papier entraîne sa fermeture définitive. Dès lors, le village est délaissé graduellement et il n’y reste que 62 personnes en 1932, comparativement à plusieurs centaines de personnes dans sa période d’activité intense. Un bureau de poste y est en service de 1914 à 1947. Après de longues années d’abandon, le gouvernement du Québec prend le site en charge en 1960 et des travaux de restauration y sont effectuées. Le village reprend vie et commence à recevoir des visiteurs en 1964. Devenu site historique et maintenant intégré à la municipalité de Chambord le village fantôme est considéré comme une attraction touristique importante dans la région.